Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Thomas Piketty fait la promo de sa femme dans Libé

1 mars 2015

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | Thomas Piketty fait la promo de sa femme dans Libé

Thomas Piketty fait la promo de sa femme dans Libé

1 mars 2015

Temps de lecture : < 1 minute

Dans une tribune publiée mardi dernier dans Libération, Thomas Piketty s’est attaqué au modèle économique actuel des médias français.

« Affaib­lis par la chute des ventes et des recettes pub­lic­i­taires, les médias passent pro­gres­sive­ment sous la coupe de mil­liar­daires aux poches bien pleines, sou­vent au prix de la qual­ité et de leur indépen­dance », écrit ain­si l’é­con­o­miste, citant Bruno Ledoux (Libéra­tion), le trio Bergé-Niel-Pigasse (Le Monde et L’Obs), ou encore Bernard Arnault (Les Échos).

En guise de solu­tions, Piket­ty plaide en faveur d’une refonte du mod­èle économique des médias. Ce dernier prône notam­ment « le partage du pou­voir et le finance­ment par­tic­i­patif » comme une voie d’avenir, avant de citer les travaux de l’é­con­o­miste des médias Julia Cagé, ain­si que son livre « tonique et opti­miste » inti­t­ulé Sauver les médias. Cap­i­tal­isme, finance­ment par­tic­i­patif et démocratie.

Petit détail relevé par le site Arrêt sur images, Julia Cagé n’est autre que la femme de Thomas Piket­ty ! Or ce lien n’est mal­heureuse­ment men­tion­né à aucun moment dans la chronique de l’é­con­o­miste. Con­tac­té par @SI, Libéra­tion a expliqué avoir sug­géré à l’au­teur de l’a­jouter en bas de page, mais s’être con­fron­té au refus de celui-ci.

Joint égale­ment par le site de Daniel Schnei­der­mann, Piket­ty a défendu sa posi­tion : « Je fais référence aux travaux de Julia Cagé dans la mesure où ils sont per­ti­nents pour les ques­tions dont je traite, exacte­ment de la même façon que pour les travaux de toute autre per­son­ne. » Et de con­clure : « Remet­tre en cause la com­pé­tence pro­fes­sion­nelle de Julia Cagé, la mienne, et la pro­bité des argu­ments échangés, sans même chercher à les exam­in­er, sim­ple­ment en évo­quant telle ou telle rela­tion privée, ne me sem­ble pas justifié. »

Voir aussi notre infographie de Libération

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés