The Economist appelle à « frapper fort » Bachar el-Assad

L’influent magazine britannique The Economist a choisi son camp. La Une de son édition du 31 août est sans ambigüité : « Frappez-le fort » est-il inscrit sur le front de Bachar el-Assad.

En fond, des cadavres sont censés représenter les victimes des supposées frappes chimiques utilisées par le régime syrien. Le Parlement britannique n’a cependant pas autorisé David Cameron a se lancer dans une intervention militaire. D’après les sondages, l’opinion publique du pays serait en outre loin d’être favorable à une telle action : seuls 23 % des britanniques soutiendraient une intervention militaire.

Pas sûr que cette Une propagandiste et racoleuse ne profite à l’hebdomadaire.

Crédit photo : montage Ojim (cc)