L'Observatoire du journalisme est en régime d'été jusqu'au 22 août : au programme, les rediffusions de nos meilleures publications du premier semestre 2022.
Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
L’Express rétrécit de plus en plus

30 novembre 2019

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | L’Express rétrécit de plus en plus

L’Express rétrécit de plus en plus

30 novembre 2019

Temps de lecture : < 1 minute

172 salariés moins 58 journalistes déjà partis ou ayant signés leur départ, moins encore 13 qui ont signé à la mi-novembre 2019, égale, égale ? On ne sait plus car certains partants sont encore en place. On le sait d’autant moins que Alain Weill veut encore (source Lettre A du 26 novembre 2019) la peau fraîchement tannée de 49 salariés en trop.

The Economist veut des économies

Alain Weill (51% des actions, le sol­de détenu par Altice) veut trans­former le très décli­nant Express en éten­dard libéral lib­er­taire sur le mod­èle de l’anglo-saxon (et très fran­co­phobe) The Econ­o­mist. À ceci près que ce dernier trou­ve la plu­part de ses revenus out­re Atlan­tique, la langue com­mune aidant. Comme L’Express demeur­era (au moins pour la langue employée, sinon pour le style du con­tenu) un mag­a­zine fran­coph­o­ne, les résul­tats des efforts déployés demeurent plus qu’incertains.

Beau­coup pari­ent déjà, la fin de 2020 ou à la rigueur le début de 2021 ver­ra la fin de la for­mule papi­er pour l’hebdomadaire. D’où de nou­veaux licen­ciements à venir dans le secteur production/distribution et sans doute encore quelques jour­nal­istes en moins. The Econ­o­mist à la française le vaut bien, comme on dit dans une grande société de cosmétique.

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés