Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Accueil | Veille médias | Survivre à la désinformation ?
Survivre à la désinformation ?

24 juin 2021

Temps de lecture : 2 minutes

Accueil | Veille médias | Survivre à la désinformation ?

Survivre à la désinformation ?

Survivre à la désinformation ?

C’est le titre du dernier livre d’Alain de Benoist, mais il l’exprime sans point d’interrogation et de manière affirmative : Survivre à la désinformation. Ces entretiens avec Nicolas Gauthier, préfacés par la patronne de Boulevard Voltaire, Gabrielle Cluzel, couvrent nombre de sujets dont certains des médias, regardons de plus près.

À deux amis et quatre mains

Ces chroniques parues sur Boule­vard Voltaire de l’automne 2015 au print­emps 2021 regroupent 116 arti­cles ou plutôt entre­tiens menés de main de maître par Nico­las Gau­thi­er chroniqueur à Boule­vard Voltaire, Elé­ments et ailleurs. Comme dans le pre­mier vol­ume du même type, Sur­vivre à la pen­sée unique, paru 6 ans plus tôt, Gau­thi­er œuvre en accoucheur de l’essayiste. Les sujets col­lent à l’actualité, trai­tant entre autres du rôle du ciné­ma améri­cain, des pal­abres de Nuit Debout, du Brex­it, des sondages, des Gilets jaunes, de Salvi­ni, de Trump ou de Michel Onfray. Les ama­teurs de poli­tique intérieure ou étrangère, d’économie sociale, de reli­gion ou de philoso­phie y trou­veront leur miel. Mais intéres­sons-nous à la petite dizaine de papiers trai­tant des médias au sens large.

Intellectuels, état de la presse, état de la « haine »

Les neuf papiers con­cernés trait­ent de la crise de la presse (deux), des intel­lectuels (qua­tre), des sondages, de la post-vérité et enfin d’En finir avec la haine auquel nous allons nous intéress­er. Les dénon­ci­a­teurs de haine sont partout, de la députée Laeti­tia Avia qui voulait l’éradiquer en com­pag­nie des GAFAM, de Tris­tan Mendès-France avec son Stop Hate Mon­ey, aux Sleep­ing Giants qui veu­lent asséch­er les finances des « por­teurs de haine ».

Alain de Benoist remar­que qu’une fois de plus, le mou­ve­ment vient des Etats-Unis, avec le « hate speech ». Il ajoute que le point de vue que l’on défend n’est bien sûr jamais haineux, c’est tou­jours le point de vue opposé qui est cen­sé l’être. Si la gauche aime haïr, la droite préfère mépris­er. Inter­rogé sur l’état de la lib­erté d’expression en France, l’auteur con­state froide­ment « Elle n’est pas men­acée, elle a dis­paru », la nou­velle cen­sure pro­téi­forme « relève d’une ten­ta­tive de con­trôle des pen­sées et d’un cap­i­tal­isme de la sur­veil­lance ». Enfin, si la haine est un mau­vais sen­ti­ment, ce n’est pas un délit et « ce n’est pas en inter­dis­ant la libre expres­sion des dilec­tions et des détes­ta­tions qu’on fera dis­paraître les sen­ti­ments qui les inspirent ». On ne saurait mieux dire, un livre à lire et faire lire.

Sur­vivre à la dés­in­for­ma­tion, Entre­tiens avec Nico­las Gau­thi­er, édi­tions de la Nou­velle Librairie, Paris, 2021, 503p, 24.90 €

« Com­bat­tre la cen­sure, quelle qu’elle soit et sous n’im­porte quel régime, est de mon devoir d’écrivain, ain­si que de défendre la lib­erté de la presse. Je suis fer­me­ment résolu à défendre cette lib­erté-là et j’imag­ine qu’un écrivain s’av­isant de démon­tr­er qu’elle ne lui est pas indis­pens­able se met­trait dans la sit­u­a­tion d’un pois­son procla­mant publique­ment qu’il n’a pas besoin d’eau. »
Mikhaïl Boul­gakov, let­tre à Staline

Publicité

Le Néo-féminisme à l'assaut d'Internet

Cet article gratuit vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € pour un article, 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Derniers portraits ajoutés

Pierre Ménès

PORTRAIT — Pierre Ménès, né en juin 1963 à Paris, est un jour­nal­iste sportif français. Car­ac­téris­tiques : une grande gueule et une forte corpulence.

Patrick Cohen

PORTRAIT — Patrick Cohen est né en août 1962 à Mon­treuil. Il est l’un des chefs d’orchestre de l’information. Se cam­ou­flant der­rière une neu­tral­ité de façade, Patrick Cohen s’est longtemps fait le chantre de la lib­erté d’expression tant qu’elle demeu­rait dans les lim­ites du poli­tique­ment correct.

Taha Bouhafs

PORTRAIT — À la croisée des mou­ve­ments soci­aux et com­mu­nau­taires, le jeune Bouhafs mène habile­ment sa bar­que en rêvant de ses lende­mains qui chantent à lui, un soulève­ment des ban­lieues sous la ban­nière du crois­sant islamique. Et il ne recule ni devant les fake news éhon­tées, ni devant une vio­lence ver­bale peu com­mune sur les réseaux sociaux.

Hervé Gattegno

PORTRAIT — Né le 28 juil­let 1964, Hervé Gat­teg­no a été rédac­teur en chef de l’édition française de Van­i­ty Fair jusqu’en 2016, puis est devenu directeur de la rédac­tion du JDD. Il est mar­ié et a trois enfants avec Anne-Cécile Sar­fati, rédac­trice en chef du mag­a­zine féminin Elle.

Sonia Devillers

PORTRAIT — Sonia Dev­illers s’occupe de cul­ture et des médias sur le ser­vice pub­lic et est en même temps la voix de la bobosphère, tou­jours prête à pour­fendre les « fachos ».