Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Sleeping Giants contre Valeurs Actuelles : la riposte est lancée face aux apprentis délateurs

29 décembre 2019

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Sleeping Giants contre Valeurs Actuelles : la riposte est lancée face aux apprentis délateurs

Sleeping Giants contre Valeurs Actuelles : la riposte est lancée face aux apprentis délateurs

Pre­mière dif­fu­sion le 11/12/2019

Sleeping Giants, dont nous avions fait une large description à la rentrée, s’en est récemment pris aux chaînes télévisuelles diffusant Zemmour. Aujourd’hui, c’est contre une nouvelle cible médiatique que les cyberactivistes lancent l’offensive, Valeurs Actuelles, mais c’était sans se douter de la naissance d’une riposte.

Après CNews et Paris Première, Valeurs Actuelles

Depuis le 2 décem­bre, le col­lec­tif a lancé une cam­pagne con­tin­ue avec le hash­tag #opVA, à des­ti­na­tion de tous les annon­ceurs présents sur le site web de Valeurs Actuelles. Ceci dans le but de les informer qu’ils finan­cent “un site con­sti­tué en pour­voyeur de haine et d’in­tolérance” (sic).

Bien enten­du, selon leurs mots, libre aux entre­pris­es de con­tin­uer leur finance­ment, mais quand même, si elles con­tin­u­ent, ce ne sera vrai­ment pas bien. Ils pré­cisent d’ailleurs “qu’un “média” qui reste dans les bornes de la légal­ité a le droit d’ex­is­ter” (Valeurs Actuelles est con­cerné selon eux). Comme s’ils igno­raient l’importance actuelle des revenus pub­lic­i­taires pour la presse si elle veut être pérenne. Cette atti­rance pour la cen­sure n’a cepen­dant rien d’étonnant dès lors que par le biais de leur compte Twit­ter, ils blo­quent mas­sive­ment d’autres util­isa­teurs, même si ces derniers n’ont jamais inter­a­gi avec eux.

Un autre point sem­ble par­ti­c­ulière­ment intéress­er nos cyber­ac­tivistes, la recon­nais­sance Ser­vice de presse en ligne (SPEL) par la Com­mis­sion par­i­taire des pub­li­ca­tions et agences de presse (CPPAP) du média. Ils s’interrogent sur la rai­son qui a poussé la CPPAP à l’octroyer à un tel site. Mais surtout, comme nous en informe Slate, le renou­velle­ment de cette accrédi­ta­tion a lieu en jan­vi­er 2020. Le lance­ment d’une cam­pagne de “bash­ing” serait l’occasion idéale pour peser sur la future déci­sion de la CPPAP ?

Face aux Sleeping Giants, la riposte sur leur terrain s’organise

Suc­ces­sive­ment au début de cette cam­pagne, Valeurs Actuelles a lancé son “mur de la honte” avec le nom de nom­breux annon­ceurs ayant cédé aux injonc­tions des Sleep­ing Giants.

Côté médias, cer­tains jour­nal­istes ont apporté leur sou­tien. Car­ole Bar­jon de l’Obs s’est inter­rogée, “D’abord Valeurs Actuelles, et ensuite, quel média ? Et ensuite qui ?”. Jérôme Béglé du Point a con­damné en rap­pelant que “Toute déla­tion, toute ten­ta­tive de restric­tion de la pen­sée et de la parole est — dans la lim­ite de la loi — par­faite­ment inad­mis­si­ble”.

Une autre ini­tia­tive, pas directe­ment liée à Valeurs Actuelles, a suivi dans la foulée de ces cam­pagnes de lob­by­ing. Un compte Twit­ter inti­t­ulé “Watch­ing Giants”, reposant sur le même mode d’action mais souhai­tant défendre les “con­som­ma­teurs patri­otes”, a été lancé et il est déjà suivi par plusieurs mil­liers de per­son­nes.

Et ces con­tre-offen­sives sem­blent porter leurs fruits puisque selon Cap­i­tal, Red by SFR et Frichti auraient finale­ment renon­cé à boy­cotter Valeurs Actuelles. Comme quoi, avec un peu d’organisation, le dik­tat des bien-pen­sants peu vite vac­iller.

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Procès Ramzi Khiroun contre Ojim/Claude Chollet : première audience le 7 octobre 2020

L’Observatoire du journalisme (OJIM), créé en 2012 par Claude Chollet et quelques amis, rentre dans sa neuvième année d’existence. En 230 portraits publiés, 30 infographies et plus de 4500 articles nous n’avions eu — jusqu’à présent — aucune plainte en justice. À la suite d’un article de 2018 où nous parlions du groupe Lagardère et de manière incidente sur deux lignes du porte-parole du groupe, Monsieur Ramzi Khiroun, ce dernier a porté plainte pour « injures publiques ». La première audience est fixée au 7 octobre 2020 à 13h30. Lire la suite

 

Derniers portraits ajoutés

Taha Bouhafs

PORTRAIT — À la croisée des mou­ve­ments soci­aux et com­mu­nau­taires, le jeune Bouhafs mène habile­ment sa bar­que en rêvant de ses lende­mains qui chantent à lui, un soulève­ment des ban­lieues sous la ban­nière du crois­sant islamique. Et il ne recule ni devant les fake news éhon­tées, ni devant une vio­lence ver­bale peu com­mune sur les réseaux soci­aux.

Rudy Reichstadt

PORTRAIT — Omniprésent dans les médias, l’ambitieux Reich­stadt sait se ren­dre indis­pens­able, fort de l’expertise qu’il s’auto-attribue. Au même titre que celle des Décodeurs du Monde, dont il est le pen­dant, sa parole est d’or (c’est du plaqué) dès lors qu’il s’agit de sépar­er le bon grain de l’ivraie et d’éduquer les généra­tions futures…

Alexandre Adler

PORTRAIT — Véri­ta­ble caméléon poli­tique, Alexan­dre Adler a été tour à tour com­mu­niste, social­iste puis néo-con­ser­va­teur, favor­able à la guerre en Afghanistan et en Irak, par­ti­san du oui au référen­dum sur la con­sti­tu­tion européenne et sou­tien de Nico­las Sarkozy en 2007.

Lucie Soullier

PORTRAIT — C’est la jour­nal­iste « spé­cial­iste de l’extrême droite » qui monte au Monde. Comme ses com­pères Tris­tan Berteloot (Libé), Ivanne Trip­pen­bach (L’Opinion) ou Camille Vigogne (L’Express), Lucie Soul­li­er ne sem­ble pas avoir de l’appétence pour son sujet, mais au con­traire, un dégoût qui peut con­fin­er à la haine.

Laure Adler

De sa thèse d’histoire sur le fémin­isme aux nom­breuses biogra­phies qu’elle a con­sacrées, tout au long de sa car­rière, à des grandes fig­ures féminines, Lau­re Adler n’aura cessé d’être fascinée par les glo­rieux des­tins de femmes et, à sa manière, en aura incar­né un.