Accueil | Actualités | Médias | Ruth Elkrief recadre son collègue sur la judéophilie de Valls
Pub­lié le 18 février 2015 | Éti­quettes : , ,

Ruth Elkrief recadre son collègue sur la judéophilie de Valls

Dans le « 20 heures Politique » sur BFMTV ce lundi 16 février, les journalistes sont revenus sur les déclarations de Roland Dumas à propos de Manuel Valls.

L'ancien ministre des affaires étrangères avait en effet estimé le matin-même, bien aidé par les questions de Jean-Jacques Bourdin, que le premier ministre était « sous influence juive » par l'intermédiaire de sa femme, Anne Gravoin, violoniste de confession juive. Des propos qui ont aussitôt fait scandale dans la sphère politco-médiatique, pointant du doigt un antisémitisme banalisé.

Ronald Guintrange, présentateur du « 20 heures Politique », s'est alors risqué à un difficile exercice de contextualisation au sujet de cette affaire. Mal lui en a pris. Rappelant des propos publics tenus par Manuel Valls en 2011, qui s'était dit « lié de manière éternelle à la communauté juive et à Israël », le journaliste s'est vu sèchement repris par sa consœur, Ruth Elkrief.

Prise d'un rire nerveux, celle-ci n'a semble-t-il guère apprécié la tentative d'explication lancée par M. Guintrange, et n'a pas manqué de le lui faire savoir.

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.