Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Russia Today France veut devenir une vraie chaîne télé

12 octobre 2015

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | Russia Today France veut devenir une vraie chaîne télé

Russia Today France veut devenir une vraie chaîne télé

12 octobre 2015

Temps de lecture : < 1 minute

Ce contenu est gratuit. L’Ojim vous informe sur ceux qui vous informent. Son indépendance repose sur les dons de ses lecteurs. Nous avons besoin de 10.000 € pour boucler la fin de l’année. Après déduction fiscale, un don de 50 € revient à 17 €.

Après Sputnik, la Russie souhaite développer plus avant son offre d’information internationale francophone.

« Vu le cli­mat actuel, il est impor­tant de don­ner la vision de la Russie », a déclaré Irak­ly Gachechi­ladze, prési­dent de Rus­sia Today France. À l’AFP, celui-ci a fait part de son inten­tion de dévelop­per la chaîne, aujour­d’hui dif­fusée unique­ment sur inter­net, avec pour objec­tif de la trans­former en vraie chaîne avec jusqu’à 70 % de con­tenus orig­in­aux en français et une présence sur les box Inter­net et le satellite.

« Une sorte de France 24 russe », explique-t-il, espérant très vite rejoin­dre les chaînes France 24, i24news ou encore Al-Jazeera sur un marché fran­coph­o­ne très por­teur. Aujour­d’hui, ce dernier con­cen­tre 220 mil­lions de per­son­nes. Mais en 2050, grâce notam­ment à la démo­gra­phie africaine, il attein­dra 700 mil­lions d’in­di­vidus à tra­vers le monde.

De quoi, en effet, revoir ses ambi­tions à la hausse. Pour com­mencer, M. Gachechi­ladze a évo­qué le lance­ment d’un « talk­show » comme pre­mier pro­gramme d’en­ver­gure, avec la présence « de grands jour­nal­istes français » dès 2016, annonce-t-il.

Aujour­d’hui, 12 per­son­nes tra­vail­lent déjà sur le site inter­net de RT France à Paris, et une ving­taine d’autres gère à Moscou la post­pro­duc­tion de ce fil français. Tout comme avec Sput­nik, site d’in­for­ma­tion lancé en jan­vi­er dernier, il sera ques­tion de faire enten­dre une voix alter­na­tive, notam­ment sur les grands sujets inter­na­tionaux comme la Syrie.

Voir aussi

Cet article GRATUIT vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés