Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
<span class="dquo">«</span> Roms, l’overdose » : Valeurs Actuelles condamné

9 mars 2015

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | « Roms, l’overdose » : Valeurs Actuelles condamné

« Roms, l’overdose » : Valeurs Actuelles condamné

9 mars 2015

Temps de lecture : 2 minutes

Suite à la publication d’un dossier consacré aux Roms en 2013, le directeur de la publication de Valeurs Actuelles a été condamné pour « provocation à la haine » envers cette communauté.

Le 22 août 2013, l’heb­do­madaire pub­li­ait un dossier inti­t­ulé « Roms, l’over­dose », provo­quant une polémique auprès des asso­ci­a­tions antiracistes qui avaient déposé plainte. Ce jeu­di, les juges de la 17e cham­bre du tri­bunal cor­rec­tion­nel de Paris ont estimé que, dans ce dossier, « la répéti­tion et la jux­ta­po­si­tion de ter­mes cen­sés [être] descrip­tifs tels que “fléau”, “over­dose”, “plaie”, “inva­sion”, tous évo­ca­teurs de mal­adies ou de cat­a­stro­phes […] con­tribuent néces­saire­ment, par-delà le sup­posé “con­stat” à oppos­er la com­mu­nauté visée, appréhendée sous un prisme unique­ment négatif, à “la France” ou aux “Français” ».

Yves de Ker­drel, directeur de la pub­li­ca­tion, a ain­si été con­damné à une amende de 3 000 euros pour « provo­ca­tion à la dis­crim­i­na­tion, la haine ou la vio­lence envers les Roms et diffama­tion ». Le tri­bunal a égale­ment ordon­né la pub­li­ca­tion dans l’heb­do­madaire d’un com­mu­niqué judi­ci­aire soulig­nant le car­ac­tère « par­ti­c­ulière­ment stig­ma­ti­sant » de ce dossier.

Yves de Ker­drel et la société Val­monde, éditrice du jour­nal, ont par ailleurs été con­damnés à vers­er sol­idaire­ment 2 000 euros de dom­mages et intérêts à la Licra et 1 euro à l’as­so­ci­a­tion La Voix des Rroms. Pour l’av­o­cat de cette dernière, Me Hen­ri Braun, cette con­damna­tion doit « servir d’ex­em­ple pour les jour­nal­istes et les hommes et femmes politiques ».

De son côté, Valeurs Actuelles s’est fendu d’un com­mu­niqué où le mag­a­zine juge « la lib­erté d’ex­pres­sion men­acée et plus encore, la lib­erté de témoign­er du quo­ti­di­en inviv­able de mil­lions de français qui ne sup­por­t­ent plus les campe­ments illé­gaux ». Et de s’in­ter­roger : « la lib­erté d’expression est-elle la même pour tous ? »

« La lib­erté d’expression est une et indi­vis­i­ble. Il ne peut pas y avoir une lib­erté sans lim­ite pour Char­lie Heb­do et des cen­sures sys­té­ma­tiques pour Valeurs actuelles », a con­clu Yves de Ker­drel, qui se réserve la pos­si­bil­ité de faire appel de cette décision.

Voir notre portrait consacré à Yves de Kerdrel

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés