Accueil | Actualités | Médias | Valeurs actuelles : la une qui fait le buzz !
Pub­lié le 23 août 2013 | Éti­quettes : , ,

Valeurs actuelles : la une qui fait le buzz !

« Indigne, anti-républicaine [qui] incite à la violence xénophobe contre une catégorie de la population ». Le parti socialiste et notamment Pierre Assouline, sénateur de Paris, n'a pas aimé la dernière une de l'hebdomadaire de droite libérale Valeurs actuelles intitulée « Roms, l'overdose ».

Interrogé par 20 minutes, Geoffroy Lejeune, rédacteur en chef adjoint du service politique de Valeurs se défend : « ce n’est absolument pas un papier destiné à stigmatiser les Roms, mais à s’attaquer au gouvernement, qui ne fait rien pour enrayer la criminalité. […] Nous avons écrit dans des termes osés, mais c’est la réalité ». Le journaliste tente également de rassurer : « nous ne sommes pas provocateurs pour être provocateurs ».

Dans un communiqué, Valeurs actuelles évoque d'éventuelles poursuites judiciaires « contre cette attaque diffamatoire, infondée, qui relève de l’intimidation et de la calomnie ».

Cependant, pour beaucoup, la cause est entendue. Ironique, Rue89 propose ainsi à ses lecteurs d'« imaginer la prochaine une de Valeurs actuelles », avec « un titre-choc pour hérisser le poil des bien-pensants », « un sous-titre révélant la vérité que ces mêmes bien-pensants veulent ignorer » et « un de ces petits titres dans un coin de la couverture, évoquant le combat si fédérateur contre le mariage homosexuel ». Pour le pure-player, « Valeurs actuelles veut aussi réconcilier toutes les droites : les nostalgiques du sarkozysme, les copéistes, les fillonistes, les centristes déçus, comme les lepénistes ».

C'est d'ailleurs ce que confirme Geoffroy Lejeune, qui avoue, dans son entretien à 20 minutes, que « dans l'esprit », Valeurs actuelles aimerait s'« imposer comme le journal de la droite avec cette ligne dure et en faisant du bruit ».

Visiblement, ça marche...

Source : Rue89

Voir aussi : Valeurs Actuelles poursuit sa progression, Marianne rebondit

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux