Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Accueil | Veille médias | Reprise à rebondissements pour les titres du GHM
Reprise à rebondissements pour les titres du GHM

11 décembre 2012

Temps de lecture : 2 minutes

Accueil | Veille médias | Reprise à rebondissements pour les titres du GHM

Reprise à rebondissements pour les titres du GHM

Reprise à rebondissements pour les titres du GHM

La reprise du « pôle sud » du Groupe Hersant Media (La Provence, Nice-Matin, Var-Matin et Corse-Matin) est, décidément, bien difficile à suivre.

Ven­dre­di 7 décem­bre 2012, le Comité inter­min­istériel de restruc­tura­tion indus­trielle (CIRI), un organ­isme de sou­tien et d’intervention gou­verne­men­tal au béné­fice des entre­pris­es en dif­fi­culté, se réu­nis­sait pour étudi­er la seule offre glob­ale de reprise des titres, celle de Bernard Tapie.

Mais, coup de théâtre de dernière minute : le groupe belge Rossel (RTL, Le Soir, Nord-Eclair, La Voix du Nord, Le Cour­ri­er picard…) dépose alors une autre offre de reprise glob­ale des titres.

Le directeur général de GHM résume ain­si la sit­u­a­tion dans un entre­tien au Figaro : « nous dis­po­sions d’une offre glob­ale, ferme et défini­tive de 50,5 mil­lions d’eu­ros et financée par la famille Her­sant et Bernard Tapie. […] La sig­na­ture du pro­to­cole était prévue pour 15 heures mais, à 15 h 45, le con­cil­i­a­teur a reçu une offre du groupe Rossel avec un finance­ment de BNP Paribas ».

Pour Le Figaro, il ne fait pas de doute que « le gou­verne­ment a tout fait en coulisse pour pouss­er le groupe belge à se man­i­fester, bar­rant ain­si la route à une arrivée de Bernard Tapie dans le paysage de la presse régionale française ».

La réac­tion de l’homme d’af­faire ne tarde pas. Bernard Tapie annonce en effet dans la foulée qu’il renonce à son offre, con­tre l’avis du GHM qui « demande au con­cil­i­a­teur Christophe Thévenot de sol­liciter Bernard Tapie pour qu’il revi­enne sur son retrait »…

Bernard Tapie main­tient cepen­dant son retrait qu’il qual­i­fie de défini­tif, ton­nant au pas­sage con­tre l’in­ter­ven­tion du gou­verne­ment : « quand Bercy fait le monde entier pour essay­er de trou­ver, coûte que coûte, un repre­neur, parce que celui qui est là ne lui plaît pas, alors on n’est plus dans le pays dans lequel je croy­ais encore me trou­ver. On est plus en Corée du Nord qu’en France, surtout quand il s’agit d’une entre­prise de presse ».

Dernier rebondisse­ment : le 10 décem­bre, le tri­bunal de com­merce de Paris annonce qu’il pro­longe le délai de dépôt des offres jusqu’au 24 décem­bre prochain. Sans une offre ferme, prévient Frank Gen­tin, son prési­dent, cité par l’heb­do­madaire Chal­lenges, le tri­bunal « se trou­vera dans l’oblig­a­tion de pronon­cer la liquidation ».

Un dossier à suivre…

Source : Le Figaro / Chal­lenges. Crédit pho­to : cap­ture d’écran vidéo France 2

Publicité

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Derniers portraits ajoutés

Nicolas Demorand

PORTRAIT — Nico­las Demor­and a débuté sa car­rière comme enseignant en lycée pro­fes­sion­nel (Cer­gy) et en class­es pré­para­toires, avant de choisir la voie du jour­nal­isme, en com­mençant comme cri­tique gas­tronomique au Gault&Millau et comme pigiste aux Inrockuptibles.

Pierre Ménès

PORTRAIT — Pierre Ménès, né en juin 1963 à Paris, est un jour­nal­iste sportif français. Car­ac­téris­tiques : une grande gueule et une forte corpulence.

Pierre Plottu

PORTRAIT — Pierre Plot­tu, spé­cial­iste auto­proclamé de l’ex­trême-droite, a l’at­ti­rail du par­fait mil­i­tant. Vic­time col­latérale du virage édi­to­r­i­al de France-Soir, dont il fut viré sans ménage­ment, il prophé­tise dans Libéra­tion et Slate.

Gaël Brustier

PORTRAIT — Poli­to­logue né en 1978, Gaël Brusti­er a longtemps lou­voyé entre plusieurs chapelles de la gauche sou­verain­iste, dans l’e­spoir de rénover une sociale-démoc­ra­tie acquise au néolibéralisme.

François-Régis Hutin

PORTRAIT — Tout en para­doxe, ce patron de presse a régné sans partage sur un empire de presse placé en sit­u­a­tion qua­si-monop­o­lis­tique sur le grand Ouest. Il s’est éteint le 10 décem­bre 2017 à Rennes.