Accueil | Actualités | Médias | Rennes : Deux journalistes agressés, mais par qui ?
Pub­lié le 8 mai 2013 | Éti­quettes : ,

Rennes : Deux journalistes agressés, mais par qui ?

Dimanche 5 mai à Rennes, deux journalistes de Rennes TV ont été agressés par des manifestants. Voici les faits incontestables. Pour le reste, les agresseurs étaient-ils des militants « pro » ou des militants « anti » mariage homosexuel ? C’est là que les choses se compliquent et que les versions divergent.

Alors qu’ils filmaient ce qui se déroulait en marge de la manifestation, et occasionnellement celle-ci, deux journalistes de Rennes TV ont été pris à parti. Indiquant tout d’abord sur leur compte Twitter avoir été « agressés par des manifestants #mariagepourtous », l’équipe, voyant que le tweet était repris par les opposants à la loi Taubira, a soudain changé de version. « Petite précision, on a tout filmé. Et c'est bien des manifestants contre le #mariagepourtous qui ont agressés 2 membres de notre équipe », précise-t-elle ensuite.

Alors, pro ou anti ? Les images diffusées sur internet ne permettent malheureusement pas de voir qui sont les agresseurs. Mais il semble que le rapport de police, suite à la plainte déposée par RennesTV, fasse état d’une agression commise par « un petit groupe de contre-manifestants », d’ailleurs très agité en marge du parcours. L’article de France 3 qui relate cette information aurait, selon les Indignés du PAF, été totalement remanié depuis, indiquant qu’il s’agirait finalement d’opposants au mariage pour tous… Le trouble est donc total et les enjeux politiques sont tels que tout le monde semble prêt à travestir les faits et à s’éloigner du devoir de vérité que tout journaliste est censé incarner.

La seule chose qui soit avérée dans cette histoire, c’est qu’en se renseignant sur le créateur de RennesTV, Gaspard Glanz, on ne peut que constater l’évidence de son parti-pris.

Crédit photo : image tirée de la vidéo RennesTV (DR)

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This