Antifas : l’extrême gauche choisit ses médias dans les manifs

Télécharger en PDF

L’Observatoire du journalisme a plusieurs fois évoqué l’action des antifas dans les médias, quand de pseudo reporters mais vrais voyous éliminent physiquement la concurrence sous couvert politique et en ayant recours à la violence physique.

Revendant parfois des photos de leurs confrères (sans doute par refus de la propriété privée), ils ont pour leaders Gaspard Glanz ou Mannone Cadoret surnommé « NnoMan ».

Plus récemment, le 21 octobre 2017, des proches de la même mouvance ont expulsé manu militari un reporter d’une agence de presse lors d’une manifestation pro-migrants sous un prétexte politique. Le JRI a reçu un coup de boule et n’a sans doute dû son salut au fait qu’il était d’origine asiatique… comme certains des migrants.

Casseurs, voyous ou militants politiques ? La sémantique n’est pas neutre en ce domaine. Jean-Luc Mélenchon, victime comme beaucoup d’autres des exactions de ces rassemblements en bande organisée, aurait son mot à dire mais garde le silence.

Source : LDC News, Ligne de conduite

Voir aussi