Accueil | Actualités | Médias | Antifas : l’extrême gauche choisit ses médias dans les manifs
Pub­lié le 4 novembre 2017 | Éti­quettes : , , ,

Antifas : l’extrême gauche choisit ses médias dans les manifs

L’Observatoire du journalisme a plusieurs fois évoqué l’action des antifas dans les médias, quand de pseudo reporters mais vrais voyous éliminent physiquement la concurrence sous couvert politique et en ayant recours à la violence physique.

Revendant parfois des photos de leurs confrères (sans doute par refus de la propriété privée), ils ont pour leaders Gaspard Glanz ou Mannone Cadoret surnommé « NnoMan ».

Plus récemment, le 21 octobre 2017, des proches de la même mouvance ont expulsé manu militari un reporter d’une agence de presse lors d’une manifestation pro-migrants sous un prétexte politique. Le JRI a reçu un coup de boule et n’a sans doute dû son salut au fait qu’il était d’origine asiatique… comme certains des migrants.

Casseurs, voyous ou militants politiques ? La sémantique n’est pas neutre en ce domaine. Jean-Luc Mélenchon, victime comme beaucoup d’autres des exactions de ces rassemblements en bande organisée, aurait son mot à dire mais garde le silence.

Source : LDC News, Ligne de conduite

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This