Accueil | Actualités | Médias | Quotidien et Yann Barthès dans le rôle du truand ?

Quotidien et Yann Barthès dans le rôle du truand ?

Première diffusion le 25/11/2019

L’émission pour adulescents Quotidien de Yann Barthès ne faisait déjà pas dans la dentelle, passant son temps à manipuler ses habitués pour qu’ils pensent selon la ligne du parti des médias convenus. Un seul numéro de Valeurs Actuelles aura suffi à abattre de mythe.

Piratage de Valeurs Actuelles

Le numéro de l’hebdomadaire Valeurs Actuelles daté du 21 au 27 novembre aurait dû, comme il est d’usage, être découvert par ses lecteurs potentiels en kiosques ou maisons de la presse au petit matin du jeudi 21 novembre. Ce ne fut pas le cas. Pourquoi ? L’un des « héros » du pouvoir médiatique bien-pensant, devenu celui des « rien pensants » selon l’excellente formule d’Elisabeth Lévy, a décidé de le pirater et de le mettre à disposition de tout un chacun dès le mercredi soir, dans le cadre de son émission ainsi que sur les réseaux sociaux. Ce soir-là, Yann Barthès a tenté de retourner une situation difficile à son avantage mais n’y est pas parvenu : il fait la couverture du numéro, avec comme titre « La tyrannie des bien-pensants », comme accroche « Enquête sur quotidien, la machine infernale de Yann Barthès. Propagande, humiliations, fake news… Comment les têtes à claques du politiquement correct font la loi ».

Quotidien et Yann Barthès ont donc préféré prendre les devants et mimer l’ironie. Cela n’aura évidemment pas suffi puisque le dossier, excellent, de Valeurs Actuelles est entièrement fondé sur le factuel, journalistique en somme, ce que n’est pas l’émission Quotidien, dont il est justement démontré qu’elle ne s’embarrasse pas de déontologie.

Bien au contraire.

Une émission de service commandé

Valeurs Actuelles montre le jeu des manipulations (reportages truqués, images détournées, interview savamment coupées afin de faire dire ce que l’on veut à l’interlocuteur, obsession de l’extrême droite, contradicteurs jamais invités, à une exception près….).

Ainsi, en quatre articles, signés Bastien Lejeune, Ingrid Riocreux, Charlotte d’Ornellas et Solange Bied-Charreton, Quotidien s’écroule :

  • La tyrannie des bien-pensants
  • Les victimes quotidiennes de Quotidien
  • Les petits mensonges de Quotidien
  • Yann Barthès, empereur de la France d’en haut

Quotidien s’écroule donc, et montre ce qu’il est en réalité : une émission en service commandé pour l’idéologie dominante hors-sol. Il n’est même pas certain que les adulescents animant cette « émission » soient capables de le comprendre intellectuellement. Le numéro de Valeurs Actuelles (qui paraît le vendredi) est toujours en vent.

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This