Accueil | Actualités | Médias | Quand TV5 Monde affiche ses mots de passe à la télévision…
Pub­lié le 12 avril 2015 | Éti­quettes : ,

Quand TV5 Monde affiche ses mots de passe à la télévision…

Tout juste victime d'une cyber-attaque menée par l'État islamique, TV5 Monde n'a visiblement pas retenu la leçon...

Alors que les caméras de télévision se sont rendues dans les locaux de la chaîne pour couvrir l'événement, les salariés de TV5 Monde n'ont pas pris la peine de retirer les affiches comportant des mots de passe sur les murs de la rédaction.

Ainsi dans le JT de France 2, on a pu voir en arrière plan du journaliste David Delos, interrogé par la chaîne, plusieurs feuilles de papier sur lesquelles étaient inscrits des mots de passe. « Celui de Youtube semble d'ailleurs être... 'lemotdepassedeyoutube' », note même @rrêt sur images...

Après avoir repéré la bourde et tenté d'entrer le mot de passe en question : « Bingo : l'adresse est la bonne, et le mot de passe était bon... jusqu'à il y a deux heures. De 13 h à 16h30, n'importe quelle personne qui avait vu le JT de 13h de France 2 pouvait donc librement se connecter au compte Youtube de la chaîne et y poster n'importe quelle vidéo », fait remarquer le site de Daniel Schneidermann.

Sans aucun doute, il y a des règles élémentaires de sécurité à revoir chez TV5 Monde...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

Ce portrait a été financé par les donateurs de l'OJIM

Aider l'Observatoire du journalisme, c’est contribuer au développement d’un outil indépendant, librement accessible à tous et à votre service.

Notre site est en effet entièrement gratuit, nous refusons toute publicité et toute subvention - ce sont les lecteurs/donateurs qui assurent notre indépendance. En donnant 100 € vous financez un portrait de journaliste et avec l'avantage fiscal de 66% ceci ne vous coûte que 33 €. En donnant 200 € vous financez un dossier. Vous pouvez régler par CB, par PayPal, par chèque ou par virement. Rejoignez les donateurs de l'Ojim ! Nous n'avons pas d'autres sources de financement que nos lecteurs, d'avance merci pour votre soutien.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux