Accueil | Actualités | Médias | Quand 20 Minutes se penche sur Valeurs Actuelles
Pub­lié le 6 septembre 2013 | Éti­quettes : , , , , , ,

Quand 20 Minutes se penche sur Valeurs Actuelles

Mardi 3 septembre, 20 Minutes a consacré un article à Valeurs Actuelles, « l'hebdo (qui) se sent rajeunir » et qui « fait de plus en plus parler de lui » avec ses unes dénonçant « l'overdose » provoquée par les Roms, « l'État tyran » ou encore « les droitophobes ».

« Pour ses détracteurs, il incarne une image 'antirépublicaine'. Pour ses lecteurs, il est 'le seul journal vraiment de droite' », explique 20 minutes qui rappelle que les ventes de l'hebdomadaire « (grimpent) » et qu'il espère « passer d'une diffusion de 85 000 exemplaires en 2012 à 100 000 exemplaires chaque semaines en 2013 ».

Comparé à « Marianne sous l'ère Sarkozy », Valeurs actuelles « mise sur les mouvements anti-mariage pour tous » et « les jeunes de la droite 'décomplexée' », un positionnement « clivant », au risque de rebuter les « annonceurs (qui) restent concentrés sur les deux leaders du marché des newsmags ». Le Figaro Magazine, un temps réservoir à idées de la droite (sous Louis Pauwells) a résolu le problème en se recentrant... Résultat ? « Le Figaro n'est plus Le Figaro. Il se place sur la même ligne centriste que Le Monde », juge Adrien, 32 ans, lecteur de VA et manifestant anti-« mariage pour tous ». Un boulevard semble donc ouvert.

Et 20 Minutes de nous faire frissonner sur un positionnement « un peu 'facho' ». « La ligne éditoriale se rapproche de la droite forte et populaire, mais certainement pas du FN, puisque Valeurs Actuelles a une approche très libérale de l'économie et ne porte pas de discours xénophobe », tente de rassurer Stéphane, un autre lecteur qui a manifesté au printemps, avant que 20 Minutes rappelle les origines « ultralibérales » de VA, « d'abord une revue d'information boursière ». Ouf !

Crédit photo : capture d'écran site 20minutes.fr

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

Ce portrait a été financé par les donateurs de l'OJIM

Aider l'Observatoire du journalisme, c’est contribuer au développement d’un outil indépendant, librement accessible à tous et à votre service.

Notre site est en effet entièrement gratuit, nous refusons toute publicité et toute subvention - ce sont les lecteurs/donateurs qui assurent notre indépendance. En donnant 100 € vous financez un portrait de journaliste et avec l'avantage fiscal de 66% ceci ne vous coûte que 33 €. En donnant 200 € vous financez un dossier. Vous pouvez régler par CB, par PayPal, par chèque ou par virement. Rejoignez les donateurs de l'Ojim ! Nous n'avons pas d'autres sources de financement que nos lecteurs, d'avance merci pour votre soutien.

5% récolté
Objec­tif : mars 2019 ! Nous avons récolté 100,00€ sur 2.000,00€. Vous appré­ciez notre tra­vail ? Rejoignez les dona­teurs de l’Ojim !

Suivez-nous sur les réseaux sociaux