Accueil | Actualités | Médias | Quand 20 Minutes se penche sur Valeurs Actuelles
Pub­lié le 6 septembre 2013 | Éti­quettes : , , , , , ,

Quand 20 Minutes se penche sur Valeurs Actuelles

Mardi 3 septembre, 20 Minutes a consacré un article à Valeurs Actuelles, « l'hebdo (qui) se sent rajeunir » et qui « fait de plus en plus parler de lui » avec ses unes dénonçant « l'overdose » provoquée par les Roms, « l'État tyran » ou encore « les droitophobes ».

« Pour ses détracteurs, il incarne une image 'antirépublicaine'. Pour ses lecteurs, il est 'le seul journal vraiment de droite' », explique 20 minutes qui rappelle que les ventes de l'hebdomadaire « (grimpent) » et qu'il espère « passer d'une diffusion de 85 000 exemplaires en 2012 à 100 000 exemplaires chaque semaines en 2013 ».

Comparé à « Marianne sous l'ère Sarkozy », Valeurs actuelles « mise sur les mouvements anti-mariage pour tous » et « les jeunes de la droite 'décomplexée' », un positionnement « clivant », au risque de rebuter les « annonceurs (qui) restent concentrés sur les deux leaders du marché des newsmags ». Le Figaro Magazine, un temps réservoir à idées de la droite (sous Louis Pauwells) a résolu le problème en se recentrant... Résultat ? « Le Figaro n'est plus Le Figaro. Il se place sur la même ligne centriste que Le Monde », juge Adrien, 32 ans, lecteur de VA et manifestant anti-« mariage pour tous ». Un boulevard semble donc ouvert.

Et 20 Minutes de nous faire frissonner sur un positionnement « un peu 'facho' ». « La ligne éditoriale se rapproche de la droite forte et populaire, mais certainement pas du FN, puisque Valeurs Actuelles a une approche très libérale de l'économie et ne porte pas de discours xénophobe », tente de rassurer Stéphane, un autre lecteur qui a manifesté au printemps, avant que 20 Minutes rappelle les origines « ultralibérales » de VA, « d'abord une revue d'information boursière ». Ouf !

Crédit photo : capture d'écran site 20minutes.fr

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This