Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Presstalis entre deux eaux mais pas sorti d’affaire

12 avril 2019

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | Presstalis entre deux eaux mais pas sorti d’affaire

Presstalis entre deux eaux mais pas sorti d’affaire

Mercredi 10 avril, une grève (provoquée par la CGT) de la distribution des journaux et magazines a encore fragilisé la position de ces derniers, mais aussi celle du distributeur de référence. Presstalis, principal distributeur de la presse, n’est pas sorti d’affaire malgré une aide massive de l’État et des éditeurs comme nous vous le disions début février 2019.

Grève sur fond d’incertitude

Alors que la majorité du fond d’innovation pour les médias a été util­isée pour aider le dis­trib­u­teur, l’État n’a pas encore ver­sé le sol­de des 25 M€ promis fin 2018 (source Let­tre A du 9 avril 2019), il manque encore 8 M€. Ces 8 M€ sont gelés car les édi­teurs devaient garan­tir une cau­tion d’au moins du même mon­tant. Or, cer­tains édi­teurs n’ont pas souscrit, arguant de change­ments de pro­prié­taires de titres. Dans ce cas le vendeur et l’acheteur se ren­voient la balle, indi­quant que c’est l’autre qui doit être cau­tion.

Concurrence et risque de changement de système

Entretemps, MLP (Mes­sageries Lyon­nais­es de Presse) qui n’est pas directe­ment en dan­ger développe une offre qui pour­rait être plus attrac­tive que celle de Presstal­is. Un édi­teur de jeux (Keesing) vient ain­si de rejoin­dre MLP, don­nant un mau­vais sig­nal aux autres édi­teurs. Si Presstal­is ne donne pas de signes de meilleure san­té, la ten­ta­tion de dis­soudre la société et de faire émerg­er de nou­veaux dis­trib­u­teurs privés serait grande alors que la loi Bichet qui régit la dis­tri­b­u­tion de la presse doit être de nou­veau mod­i­fiée.

Téléchargement

Poubelle la vie :
un dossier exclusif

Cela dure depuis quinze ans et diffuse chaque soir tous les stéréotypes « progressistes » les plus éculés...
Après le dossier Yann Barthes, voici un dossier exclusif sur la série Plus belle la vie alias “Poubelle la vie”, machine de guerre idéologique du monde libéral libertaire.
Pour le recevoir rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66 %).

Derniers portraits ajoutés

Ali Baddou

PORTRAIT — Ali Bad­dou n’est pas seule­ment présen­ta­teur-jour­nal­iste et pro­fesseur de philoso­phie poli­tique à Sci­ences-Po. Ce mem­bre de l’hyperclasse mon­di­ale est avant tout au cœur des réseaux de pou­voir maro­cains, français (mit­ter­ran­di­ens et social­istes) et médi­a­tiques.

Johan Hufnagel

PORTRAIT — Bien qu’il n’ait, pour un jour­nal­iste, pas écrit grand chose, Johan Huf­nagel n’en est pas moins par­venu à se hiss­er aux postes clés des médias où il a posé ses valis­es. Il n’y a là rien d’é­ton­nant : son secteur d’ac­tiv­ité n’est ni l’in­ves­ti­ga­tion, ni même la sim­ple rédac­tion, mais le numérique.

Laure Daussy

PORTRAIT — Lau­re Daussy, jour­nal­iste chez Arrêt sur images traque, tou­jours avec pugnac­ité et par­fois sec­tarisme, ce qu’elle con­sid­ère de façon axioma­tique comme des préjugés sex­istes, misog­y­nes, homo­phobes ou racistes dans les représen­ta­tions médi­a­tiques.

Jonathan Bouchet-Petersen

PORTRAIT — L’entourage pro­fes­sion­nel et famil­ial de Jonathan Bouchet-Petersen est mar­qué par ses liens avec le Par­ti social­iste et ses dirigeants : les réseaux strauss-kah­niens ou de Ségolène Roy­al, la Fon­da­tion Jean Jau­rès, l’agence de com­mu­ni­ca­tion Havas World­wide de Stéphane Fouks, la Netscouade, Medi­a­part…

Pascale Clark

PORTRAIT — Pas­cale Clark est jour­nal­iste sur France Inter où elle se fait par­ti­c­ulière­ment remar­quer pour sa morgue, son mépris et son par­ti pris face aux per­son­nal­ités poli­tiques de droite.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision