Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Pour Mélenchon, Barbier fraye avec « l’extrême-droite »
Publié le 

7 septembre 2013

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Pour Mélenchon, Barbier fraye avec « l’extrême-droite »

Pour Mélenchon, Barbier fraye avec « l’extrême-droite »

Mercredi 4 septembre dans « C dans l’Air » sur France 5, Jean-Luc Mélenchon a traité Christophe Barbier, le directeur de la rédaction de L’Express, de « militant politique très proche de l’extrême droite », lui niant carrément sa qualité de journaliste, devant un Patrick Cohen mi-sceptique, mi-indigné.

Des pro­pos dif­fi­cile­ment défend­ables. Bruno Roger-Petit juge qu’avec de telles déc­la­ra­tion, l’élu « (détru­it) sa crédi­bil­ité ».

Et puis, on peut raisonnable­ment penser qu’Éric Met­tout, le directeur adjoint de la rédac­tion de L’Ex­press qui cen­sure les inter­nautes plus vite que son ombre, acces­soire­ment ancien com­pagnon de route de SOS Racisme, s’en serait ren­du compte.

Rap­pelons ces faits : Christophe Bar­bi­er déclarait en novem­bre 2012 que « l’im­mi­gra­tion est une bonne chose pour la France, une très bonne chose pour la vital­ité française ». En 2004, il s’é­tait pronon­cé pour le « oui » à la con­sti­tu­tion européenne. Entre autres pris­es de posi­tion pro­gres­sistes.

Les argu­ments du député européen ? Un édi­to­r­i­al de Bar­bi­er inti­t­ulé « Pour en finir avec Mélen­chon » ain­si qu’une cou­ver­ture de L’Ex­press sur le coût de l’im­mi­gra­tion…

C’est un mag­né­to réu­nis­sant plusieurs inter­view­ers, invités à dire quel ani­mal pour­rait être Jean-Luc Mélen­chon, qui a déclenché les hos­til­ités. Christophe Bar­bi­er y déclarait : « Un chien, ça aboie très fort, un chien. » Et le chien a aboyé…

En juin 2013, Jean-Luc Mélen­chon avait refusé la présence d’un jour­nal­iste de l’heb­do­madaire à un déje­uner auquel il avait con­vié plusieurs jour­nal­istes.

En mai 2012, il s’é­tait attaqué à L’Ex­press et au Parisien, les jugeant « proches du FN ». Pen­dant la cam­pagne des lég­isla­tives, le leader du Front de gauche s’en était déjà pris à l’heb­do­madaire fondé en 1953 par Françoise Giroud et Jean-Jacques Ser­van-Schreiber. En 2012, celui qui se présen­tait aux lég­isla­tives dans le Pas-de-Calais avait insulté per­son­nelle­ment, sur un marché, un autre jour­nal­iste de L’Ex­press, lui inti­mant l’or­dre de retourn­er à Paris.

Crédit pho­to : aze­ty via Flickr (cc)

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Téléchargement

Poubelle la vie :
un dossier exclusif

Cela dure depuis quinze ans et diffuse chaque soir tous les stéréotypes « progressistes » les plus éculés...
Après le dossier Yann Barthes, voici un dossier exclusif sur la série Plus belle la vie alias “Poubelle la vie”, machine de guerre idéologique du monde libéral libertaire.
Pour le recevoir rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66 %).

Derniers portraits ajoutés

Michel Cymes

PORTRAIT — “Ani­ma­teur préféré des téléspec­ta­teurs” plusieurs années durant, le doc­teur Michel Cymes est une star de la vul­gar­i­sa­tion médi­cale, que ce soit sur le petit écran ou à la radio. Il est à nou­veau sur le devant de la scène à l’oc­ca­sion de l’épidémie de coro­n­avirus.

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

Cyrille Eldin

PORTRAIT — Né au Ches­nay, près de Ver­sailles, en mai 1973, Cyrille Eldin est un acteur et ani­ma­teur français. Il accède à la célébrité en 2016, lorsqu’il rem­place Yann Barthès à la tête du « Petit Jour­nal » sur Canal Plus.

Christophe Alévêque

PORTRAIT — Né le 29 octo­bre 1963 au Creusot (71), Christophe Alévêque est un humoriste « engagé » à gauche. Il fait par­tie depuis 2016 du pool d’hu­moristes offi­ciels de France Inter, mis­sion­nés pour démolir, avec l’ar­gent du con­tribuable, les enne­mis poli­tiques et idéologiques de l’État social­iste.

Éric Naulleau

PORTRAIT — Éric Naul­leau, la gauche qui agace la gauche. « Moi, je suis con­sid­éré par la gauche comme un enne­mi. Elle me com­bat. C’est ain­si. Mais Naul­leau, lui, est con­sid­éré comme un traître ! Et c’est bien pire… » Éric Zem­mour, Valeurs Actuelles, 2012.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision