Accueil | Actualités | Médias | Pour lutter contre le FN, Le Parisien conseille d’investir chez son propriétaire
Pub­lié le 4 avril 2017 | Éti­quettes : , ,

Pour lutter contre le FN, Le Parisien conseille d’investir chez son propriétaire

Pour lutter contre le Front National, Le Parisien a une méthode toute faite : conseiller à ses lecteurs d'investir dans le groupe... de son propriétaire, LVMH.

Dans son édition du mercredi 29 mars, le quotidien consacre en effet une double page à Marine Le Pen, « cette candidate qui fait trembler la finance ». Au sein de ce dossier, une petite infographie est proposée pour nous conseiller les « placements à privilégier ». Des placements dans le secteur de la Défense, de la Santé, des spiritueux, mais aussi du luxe, avec notamment le groupe LVMH... propriétaire du Parisien.

Ce classement est établi selon les conseils d'un établissement financier franco-allemand, Oddo BHF. « Oddo classe dans les valeurs refuges les secteurs de la défense, du luxe, de la santé ou très internationalisées », explique le journal, bien arrangé, dans un encadré.

Dans ce domaine, le Parisien n'en est pas à son coup d'essai. En février 2016, lors de la sortie du documentaire « Merci Patron ! » de François Ruffin, les journalistes avaient reçu l'ordre de ne pas parler de ce film qui flingue le patron de LVMH, Bernard Arnault. De même, une publicité de Fakir, le site de François Ruffin, pour la sortie du DVD de Merci Patron !, avait également été refusée.

À noter que le groupe LVMH possède également le groupe Les Échos, et qu'il est, comme d'autres, un annonceur important dans le secteur de la presse... qu'il convient donc de ménager.

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

Ce portrait a été financé par les donateurs de l'OJIM

Aider l'Observatoire du journalisme, c’est contribuer au développement d’un outil indépendant, librement accessible à tous et à votre service.

Notre site est en effet entièrement gratuit, nous refusons toute publicité et toute subvention - ce sont les lecteurs/donateurs qui assurent notre indépendance. En donnant 100 € vous financez un portrait de journaliste et avec l'avantage fiscal de 66% ceci ne vous coûte que 33 €. En donnant 200 € vous financez un dossier. Vous pouvez régler par CB, par PayPal, par chèque ou par virement. Rejoignez les donateurs de l'Ojim ! Nous n'avons pas d'autres sources de financement que nos lecteurs, d'avance merci pour votre soutien.

5% récolté
Objec­tif : mars 2019 ! Nous avons récolté 100,00€ sur 2.000,00€. Vous appré­ciez notre tra­vail ? Rejoignez les dona­teurs de l’Ojim !

Suivez-nous sur les réseaux sociaux