L'Observatoire du journalisme est en régime d'été jusqu'au 22 août : au programme, les rediffusions de nos meilleures publications du premier semestre 2022.
Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Pour lutter contre le FN, Le Parisien conseille d’investir chez son propriétaire

4 avril 2017

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | Pour lutter contre le FN, Le Parisien conseille d’investir chez son propriétaire

Pour lutter contre le FN, Le Parisien conseille d’investir chez son propriétaire

4 avril 2017

Temps de lecture : < 1 minute

Pour lutter contre le Front National, Le Parisien a une méthode toute faite : conseiller à ses lecteurs d’investir dans le groupe… de son propriétaire, LVMH.

Dans son édi­tion du mer­cre­di 29 mars, le quo­ti­di­en con­sacre en effet une dou­ble page à Marine Le Pen, « cette can­di­date qui fait trem­bler la finance ». Au sein de ce dossier, une petite info­gra­phie est pro­posée pour nous con­seiller les « place­ments à priv­ilégi­er ». Des place­ments dans le secteur de la Défense, de la San­té, des spir­itueux, mais aus­si du luxe, avec notam­ment le groupe LVMH… pro­prié­taire du Parisien.

Ce classe­ment est établi selon les con­seils d’un étab­lisse­ment financier fran­co-alle­mand, Oddo BHF. « Oddo classe dans les valeurs refuges les secteurs de la défense, du luxe, de la san­té ou très inter­na­tion­al­isées », explique le jour­nal, bien arrangé, dans un encadré.

Dans ce domaine, le Parisien n’en est pas à son coup d’es­sai. En févri­er 2016, lors de la sor­tie du doc­u­men­taire « Mer­ci Patron ! » de François Ruf­fin, les jour­nal­istes avaient reçu l’or­dre de ne pas par­ler de ce film qui flingue le patron de LVMH, Bernard Arnault. De même, une pub­lic­ité de Fakir, le site de François Ruf­fin, pour la sor­tie du DVD de Mer­ci Patron !, avait égale­ment été refusée.

À not­er que le groupe LVMH pos­sède égale­ment le groupe Les Échos, et qu’il est, comme d’autres, un annon­ceur impor­tant dans le secteur de la presse… qu’il con­vient donc de ménager.

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés