Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Éric Zemmour people-isé par Paris Match, une guéguerre d’image

24 septembre 2021

Temps de lecture : 2 minutes

Accueil | Veille médias | Éric Zemmour people-isé par Paris Match, une guéguerre d’image

Éric Zemmour people-isé par Paris Match, une guéguerre d’image

Accueil | Veille médias | Éric Zemmour people-isé par Paris Match, une guéguerre d’image

Éric Zemmour people-isé par Paris Match, une guéguerre d’image

24 septembre 2021

Dans son numéro 3777 du 23 septembre 2021, Paris Match publie en pleine page en couverture une photo de baignade « Éric Zemmour et sa très proche conseillère », Sarah Knafo. Tentative de déstabilisation ou photo de complaisance ?

La piste Bolloré

Vin­cent Bol­loré étant devenu l’actionnaire prin­ci­pal (mais non encore majori­taire) du groupe Lagardère, pro­prié­taire de Paris Match, cer­tains augures de la gauche clas­sique voient dans la pub­li­ca­tion de la pho­to un « coup de pouce » volon­taire à la can­di­da­ture Zemmour.

Si Bol­loré a bien pris de fac­to le con­trôle d’Europe 1, son influ­ence à Paris Match est pour le moment nulle. Le proces­sus de prise de con­trôle est gelé jusqu’au deux­ième semes­tre 2022 au moins (autori­sa­tions des autorités de la con­cur­rence, CSA) et Lagardère reste – pour encore quelques mois – le décideur. Par ailleurs la pho­to comme le reportage ne sont pas d’emblée favor­ables à Zem­mour et à sa direc­trice de cam­pagne. Fausse piste donc.

La piste Lagardère

La pho­to prise le 18 sep­tem­bre 2021 à La Seyne-sur-Mer est une « pho­to volée » d’après l’hebdomadaire. Si on ne relève aucune men­tion du nom du pho­tographe, celui-ci serait Pas­cal Ros­taing, le roi des paparazz­is qui suiv­ait Zem­mour dans sa tournée pro­mo­tion­nelle de son livre et aurait prof­ité de l’occasion pour ven­dre (sans doute très cher) une pho­to plus croustil­lante qu’une image banale de conférence-signature.

Une pho­to d’Éric Zem­mour à la plage avec un directeur de cam­pagne n’aurait aucun intérêt. La même pho­to avec une jeune et jolie direc­trice de cam­pagne lance un mes­sage sub­lim­i­nal : il n’est pas sérieux, et la présence de Sarah Knafo serait un peu plus que pro­fes­sion­nelle. Une petite musique autour de « Zem­mour et les femmes » qui se fait déjà enten­dre depuis quelque temps. L’intention de nuire – Arnaud Lagardère est pré­sumé plus poli­tique­ment cor­rect que zem­mourien – est claire­ment établie. Est-elle effi­cace pour autant ?

L’effet boomerang

Le jour­nal Voici remet le cou­vert en pub­liant une autre pho­to du pré­sumé cou­ple. Tout ce battage est-il finale­ment favor­able ou défa­vor­able au « can­di­dat sans l’être tout en l’étant un peu mais pas tout à fait » ? Les avo­cats d’Éric Zem­mour annon­cent vouloir porter plainte pour « atteinte à la vie privée ».

Un très grand nom­bre de Français ne con­nais­sent pas Éric Zem­mour, en par­ti­c­uli­er dans la France dite périphérique, les villes moyennes. Si Éric Zem­mour annonce finale­ment sa can­di­da­ture il se heurtera à un déficit de notoriété en-dehors des cer­cles parisiens et du monde jour­nal­is­tique. Une pho­to pleine page de Match ou de Voici, lus dans des milieux plutôt provin­ci­aux, apporte de la notoriété, on ne vote pas pour un incon­nu. Sou­venons-nous des mul­ti­ples pho­tos du cou­ple Macron lors de l’élection prési­den­tielle de 2017, pub­liées avec un objec­tif poli­tique claire­ment en faveur du can­di­dat Macron. La pho­to bal­néaire de Zem­mour, pub­liée pour lui nuire, pour­rait para­doxale­ment lui être plutôt favor­able ; la vieille his­toire de l’arroseur arrosé.

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Derniers portraits ajoutés