Accueil | Actualités | Médias | Patrick Drahi pourrait investir dans Libération
Pub­lié le 10 mai 2014 | Éti­quettes : , , ,

Patrick Drahi pourrait investir dans Libération

Selon Le Monde, Patrick Drahi, actionnaire principal d'Altice et Numericable qui a récemment racheté SFR, réfléchirait à investir dans Libération.

C'est Bruno Ledoux, l'actionnaire principal de Libé, qui a pris contact avec Drahi dans sa quête de fonds. Ledoux, qui a déjà versé 4 millions d'euros en prêt pour renflouer le quotidien en pleine crise, avait promis de trouver 14 millions supplémentaires.

Mais il y a une semaine, Patrick Drahi avait fait savoir qu'il avait d'autres priorités. Dernièrement, il a levé environ 13 milliards d'euros sur les marchés internationaux de la dette dans le but de financer le rachat de SFR par Numericable, qui s'est imposé face à Montebourg, Bouygues Telecoms et Free.

Cependant, il s'intéresserait désormais de plus près à Libération, considérant le titre comme important pour le « pluralisme de l'information ». Rien n'est encore décidé, mais « les choses pourraient s'accélérer au cours de la semaine prochaine », écrit Le Figaro.

Rappelons que M. Drahi est déjà présent dans le monde des médias. Il est le fondateur de la chaîne franco-israélienne i24 et a racheté Vivolta et Ma Chaîne Sport. Mais dans sa concurrence acharnée avec Free, il manque encore de poids et d'influence dans le secteur du numérique et des médias français.

Voir notre infographie de Libération ainsi que notre dossier : 40 ans de Libération, des maos aux bobos.

Crédit photo : capture d'écran vidéo Euronext TV via Youtube (DR)

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This