Accueil | Actualités | Médias | Patrick de Carolis dément les accusations du Canard Enchaîné
Pub­lié le 12 février 2014 | Éti­quettes : , , , , , , ,

Patrick de Carolis dément les accusations du Canard Enchaîné

Le mois dernier, Le Canard Enchaîné rapportait qu’une enquête était en cours concernant les nombreux contrats passés en Patrick de Carolis et France Télévisions, dont il a été le PDG entre 2005 et 2010.

Le journal satirique reprochait à M. de Carolis d’avoir usé de ses liens avec son ancienne entreprise pour décrocher de nombreux contrats, signés « sans mise en compétition préalable ». Et d’estimer qu’au total, France Télévisions aurait, de 2010 à aujourd’hui, passé pour près de 8,4 millions d’euros de contrats avec son ancien PDG via ses différentes sociétés (lire notre article sur le sujet).

Invité ce mardi 11 février sur Europe 1, Patrick de Carolis a dénoncé des « allégations mensongères et fausses ». « La coupe est pleine ! », a-t-il pesté, expliquant que ces accusations viendraient en réalité d’une seule et même personne, un syndicaliste CGC : « Un individu, qui a d'ailleurs été remercié par mon prédécesseur Marc Tessier (l'ancien PDG de France Télévisions, ndlr) s'amuse depuis quelques années à jouer du ball-trap avec tous les présidents de France Télévisions. Il l'a fait avec Marc Tessier, il le fait avec moi, il le fait actuellement avec le président Rémy Pflimlin. »

L’animateur a affirmé que les chiffres exorbitants donnés par le Canard étaient « exagérés et faux ». « On m'accuse d'avoir touché près de 8 millions d'euros ! Vous vous rendez compte de ce que c'est ? Mais qu'on apporte les preuves ! », a-t-il poursuivi. Ce dernier a conseillé à tous de « laisser faire la justice » plutôt que de prendre « pour parole d'évangile » les révélations du Canard.

« Je n'ai pas à rougir, ni de l'action que j'ai menée à la tête de France Télévisions, ni de l'action que je mène aujourd'hui en tant que producteur et journaliste après mon départ de France Télévisions », a-t-il conclu.

Voir notre portrait de Patrick de Carolis, objet médiatique non identifié

Photo en une : crédit Siren-Com via Wikimedia (cc)

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

Ce portrait a été financé par les donateurs de l'OJIM

Aider l'Observatoire du journalisme, c’est contribuer au développement d’un outil indépendant, librement accessible à tous et à votre service.

Notre site est en effet entièrement gratuit, nous refusons toute publicité et toute subvention - ce sont les lecteurs/donateurs qui assurent notre indépendance. En donnant 100 € vous financez un portrait de journaliste et avec l'avantage fiscal de 66% ceci ne vous coûte que 33 €. En donnant 200 € vous financez un dossier. Vous pouvez régler par CB, par PayPal, par chèque ou par virement. Rejoignez les donateurs de l'Ojim ! Nous n'avons pas d'autres sources de financement que nos lecteurs, d'avance merci pour votre soutien.

5% récolté
Objec­tif : mars 2019 ! Nous avons récolté 100,00€ sur 2.000,00€. Vous appré­ciez notre tra­vail ? Rejoignez les dona­teurs de l’Ojim !

Suivez-nous sur les réseaux sociaux