Accueil | Actualités | Médias | Patrick de Carolis dément les accusations du Canard Enchaîné
Pub­lié le 12 février 2014 | Éti­quettes : , , , , , , ,

Patrick de Carolis dément les accusations du Canard Enchaîné

Le mois dernier, Le Canard Enchaîné rapportait qu’une enquête était en cours concernant les nombreux contrats passés en Patrick de Carolis et France Télévisions, dont il a été le PDG entre 2005 et 2010.

Le journal satirique reprochait à M. de Carolis d’avoir usé de ses liens avec son ancienne entreprise pour décrocher de nombreux contrats, signés « sans mise en compétition préalable ». Et d’estimer qu’au total, France Télévisions aurait, de 2010 à aujourd’hui, passé pour près de 8,4 millions d’euros de contrats avec son ancien PDG via ses différentes sociétés (lire notre article sur le sujet).

Invité ce mardi 11 février sur Europe 1, Patrick de Carolis a dénoncé des « allégations mensongères et fausses ». « La coupe est pleine ! », a-t-il pesté, expliquant que ces accusations viendraient en réalité d’une seule et même personne, un syndicaliste CGC : « Un individu, qui a d'ailleurs été remercié par mon prédécesseur Marc Tessier (l'ancien PDG de France Télévisions, ndlr) s'amuse depuis quelques années à jouer du ball-trap avec tous les présidents de France Télévisions. Il l'a fait avec Marc Tessier, il le fait avec moi, il le fait actuellement avec le président Rémy Pflimlin. »

L’animateur a affirmé que les chiffres exorbitants donnés par le Canard étaient « exagérés et faux ». « On m'accuse d'avoir touché près de 8 millions d'euros ! Vous vous rendez compte de ce que c'est ? Mais qu'on apporte les preuves ! », a-t-il poursuivi. Ce dernier a conseillé à tous de « laisser faire la justice » plutôt que de prendre « pour parole d'évangile » les révélations du Canard.

« Je n'ai pas à rougir, ni de l'action que j'ai menée à la tête de France Télévisions, ni de l'action que je mène aujourd'hui en tant que producteur et journaliste après mon départ de France Télévisions », a-t-il conclu.

Voir notre portrait de Patrick de Carolis, objet médiatique non identifié

Photo en une : crédit Siren-Com via Wikimedia (cc)

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This