L'Observatoire du journalisme est en régime d'été jusqu'au 22 août : au programme, les rediffusions de nos meilleures publications du premier semestre 2022.
Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don

12 février 2014

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Patrick de Carolis dément les accusations du Canard Enchaîné

Patrick de Carolis dément les accusations du Canard Enchaîné

12 février 2014

Temps de lecture : 2 minutes

Le mois dernier, Le Canard Enchaîné rapportait qu’une enquête était en cours concernant les nombreux contrats passés en Patrick de Carolis et France Télévisions, dont il a été le PDG entre 2005 et 2010.

Le jour­nal satirique reprochait à M. de Car­o­lis d’avoir usé de ses liens avec son anci­enne entre­prise pour décrocher de nom­breux con­trats, signés « sans mise en com­péti­tion préal­able ». Et d’estimer qu’au total, France Télévi­sions aurait, de 2010 à aujourd’hui, passé pour près de 8,4 mil­lions d’euros de con­trats avec son ancien PDG via ses dif­férentes sociétés (lire notre arti­cle sur le sujet).

Invité ce mar­di 11 févri­er sur Europe 1, Patrick de Car­o­lis a dénon­cé des « allé­ga­tions men­songères et fauss­es ». « La coupe est pleine ! », a‑t-il pesté, expli­quant que ces accu­sa­tions viendraient en réal­ité d’une seule et même per­son­ne, un syn­di­cal­iste CGC : « Un indi­vidu, qui a d’ailleurs été remer­cié par mon prédécesseur Marc Tessier (l’an­cien PDG de France Télévi­sions, ndlr) s’a­muse depuis quelques années à jouer du ball-trap avec tous les prési­dents de France Télévi­sions. Il l’a fait avec Marc Tessier, il le fait avec moi, il le fait actuelle­ment avec le prési­dent Rémy Pflimlin. »

L’animateur a affir­mé que les chiffres exor­bi­tants don­nés par le Canard étaient « exagérés et faux ». « On m’ac­cuse d’avoir touché près de 8 mil­lions d’eu­ros ! Vous vous ren­dez compte de ce que c’est ? Mais qu’on apporte les preuves ! », a‑t-il pour­suivi. Ce dernier a con­seil­lé à tous de « laiss­er faire la jus­tice » plutôt que de pren­dre « pour parole d’é­vangile » les révéla­tions du Canard.

« Je n’ai pas à rou­gir, ni de l’ac­tion que j’ai menée à la tête de France Télévi­sions, ni de l’ac­tion que je mène aujour­d’hui en tant que pro­duc­teur et jour­nal­iste après mon départ de France Télévi­sions », a‑t-il conclu.

Voir notre portrait de Patrick de Carolis, objet médiatique non identifié

Pho­to en une : crédit Siren-Com via Wiki­me­dia (cc)

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés