Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Pas d’ananas sur Radio Courtoisie
Publié le 

30 novembre 2013

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Pas d’ananas sur Radio Courtoisie

Pas d’ananas sur Radio Courtoisie

Tous les samedis depuis septembre 2008, Thierry Bouzard présentait sur Radio Courtoisie l’émission « Chants traditionnels de France et d’Europe ». Ce samedi 16 novembre, ce fut la chanson de trop.

Dans une émis­sion con­sacrée à « la trans­gres­sion dans la cul­ture pop­u­laire », Thier­ry Bouzard a dif­fusé une série de chants trans­gres­sifs par­mi lesquels « Nazi rock » de Serge Gains­bourg, « Cass­er du noir » de Patrick Sébastien et, surtout, « Shoah­nanas » de Dieudon­né. Un choix qui n’a pas été du goût du directeur de la sta­tion, Hen­ry de Lesquen, qui a immé­di­ate­ment sus­pendu le patron d’émission.

Dans un cour­ri­er adressé à celui-ci dès le 18 novem­bre, Lesquen lui sig­ni­fie la sus­pen­sion de ses fonc­tions, l’accusant d’être « sor­ti du cadre de l’émission » à l’aide de « provo­ca­tions inac­cept­a­bles » et d’avoir choqué « la sen­si­bil­ité des audi­teurs » de Radio Cour­toisie. Pour Thier­ry Bouzard, « le but, ce n’était pas de créer un scan­dale mais d’illustrer la trans­gres­sion en chan­son. Shoah­nanas est une bonne remise en cause du dogme de la loi Gayssot », explique-t-il aux Inrocks.

Sur son blog con­sacré aux chants mil­i­taires, il ajoute que « ces chan­sons ont un rôle com­mun, celui de tester la per­ti­nence des règles qui per­me­t­tent à une société d’ex­is­ter ». Et de s’expliquer : « Il n’é­tait pas ques­tion pour moi de faire de la provo­ca­tion ni de la sub­ver­sion à la radio, mais d’ex­pli­quer un mécan­isme socié­tal dans lequel la chan­son joue un rôle jusqu’i­ci jamais mis en évi­dence. »

Mal­gré la polémique, Thier­ry Bouzard « ne regrette absol­u­ment pas d’avoir présen­té ce réper­toire » et con­clut en osant un par­al­lèle, cette fois par­faite­ment dans le cadre : « “Quand le sage mon­tre la lune, le fou regarde le doigt” dis­ent les Chi­nois. Sans avoir la pré­ten­tion d’avoir joué le rôle du sage, en mon­trant les bouf­fons, j’ai subi leur sort, mieux vaut en rire avec eux. »

Ain­si Lesquen et Bouzard sont-ils au final… sur la même longueur d’onde, et tout cela ne serait donc qu’un malen­ten­du…

Crédit pho­to : kodak­gold via SXC (cc)

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Téléchargement

Poubelle la vie :
un dossier exclusif

Cela dure depuis quinze ans et diffuse chaque soir tous les stéréotypes « progressistes » les plus éculés...
Après le dossier Yann Barthes, voici un dossier exclusif sur la série Plus belle la vie alias “Poubelle la vie”, machine de guerre idéologique du monde libéral libertaire.
Pour le recevoir rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66 %).

Derniers portraits ajoutés

Michel Cymes

PORTRAIT — “Ani­ma­teur préféré des téléspec­ta­teurs” plusieurs années durant, le doc­teur Michel Cymes est une star de la vul­gar­i­sa­tion médi­cale, que ce soit sur le petit écran ou à la radio. Il est à nou­veau sur le devant de la scène à l’oc­ca­sion de l’épidémie de coro­n­avirus.

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

Cyrille Eldin

PORTRAIT — Né au Ches­nay, près de Ver­sailles, en mai 1973, Cyrille Eldin est un acteur et ani­ma­teur français. Il accède à la célébrité en 2016, lorsqu’il rem­place Yann Barthès à la tête du « Petit Jour­nal » sur Canal Plus.

Christophe Alévêque

PORTRAIT — Né le 29 octo­bre 1963 au Creusot (71), Christophe Alévêque est un humoriste « engagé » à gauche. Il fait par­tie depuis 2016 du pool d’hu­moristes offi­ciels de France Inter, mis­sion­nés pour démolir, avec l’ar­gent du con­tribuable, les enne­mis poli­tiques et idéologiques de l’État social­iste.

Éric Naulleau

PORTRAIT — Éric Naul­leau, la gauche qui agace la gauche. « Moi, je suis con­sid­éré par la gauche comme un enne­mi. Elle me com­bat. C’est ain­si. Mais Naul­leau, lui, est con­sid­éré comme un traître ! Et c’est bien pire… » Éric Zem­mour, Valeurs Actuelles, 2012.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision