Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Accueil | Veille médias | Panique à Canal+ : un « catho tradi » à la tête de l’info !
Panique à Canal+ : un « catho tradi » à la tête de l’info !

9 septembre 2015

Temps de lecture : 2 minutes

Accueil | Veille médias | Panique à Canal+ : un « catho tradi » à la tête de l’info !

Panique à Canal+ : un « catho tradi » à la tête de l’info !

Panique à Canal+ : un « catho tradi » à la tête de l’info !

Voilà une nomination qui inquiète tous les détenteurs de la bonne parole médiatique : Guillaume Zeller, ancien directeur de Direct Matin, a été nommé à la tête de l’information du groupe Canal et d’i>Télé, sa chaîne d’information en continu.

Prob­lème ? Guil­laume Zeller est présen­té comme un « catho tra­di ». Une tare qui, sous la plume d’un jour­nal­iste de Street­Press, arrive juste der­rière le néga­tion­nisme et la xéno­pho­bie. Pour preuve : M. Zeller a eu l’outre­cuid­ance d’être « invité 7 fois à l’an­tenne de la radio d’ex­trême-droite Radio Cour­toisie entre mars 2012 et avril 2015 » ! Mais ce n’est pas tout : « il a aus­si écrit 3 bil­lets pour le compte du blog Boule­vard Voltaire de Robert Ménard », ajoute Tomas Sta­tius au réquisi­toire du nou­v­el homme fort de Bolloré.

Proche de l’homme d’af­faires, Guil­laume Zeller a été le présen­ta­teur de la mati­nale de Direct 8 et égale­ment chroniqueur pour l’émis­sion « Dieu Mer­ci ! ». C’est d’ailleurs à cette occa­sion qu’il a pu expli­quer à Chris­t­ian Vanneste que « la mis­sion [évangélisatrice de l’église pen­dant la coloni­sa­tion, ndlr] est avant tout un geste d’amour », relève Street­Press.

Pour ne rien arranger, Zeller (petit fils du Général André Zeller, l’un des qua­tre généraux impliqués dans le Putsch d’Al­ger) a défendu dans une tri­bune et un livre, le général Aus­sa­ress­es qui aurait pu, selon lui, « devenir un héros nation­al ». C’en est trop pour Street­Press, qui estime, à l’in­star de ses con­frères idéologiques, que tout cela n’est pas très « esprit Canal ».

Quoi qu’il en soit, à la tête d’i>Télé, Guil­laume Zeller rem­plac­era Céline Pigalle et Cécil­ia Rague­neau, tout fraîche­ment débar­quées. Il sera accom­pa­g­né par Philippe Labro, ancien de RTL et proche de Bol­loré qui a par­ticipé au lance­ment de Direct 8.

Résul­tat : deux des trois mem­bres du comité d’éthique et de plu­ral­isme d’i>Télé, Patrick Eveno et Julie Joly, ont présen­té leur démis­sion. « La prise de pou­voir du groupe Viven­di sur Canal et sur la chaîne i>Télé nous inter­roge sur le rôle de comité », expliquent-ils, déplo­rant n’avoir été ni con­sultés, ni informés.

Voir aussi  Lagardère détrône Endemol dans le divertissement

De son côté, la Société des jour­nal­istes d’i>Télé a fait part, dans un com­mu­niqué, « de sa vive émo­tion face à la bru­tal­ité du départ de Cécil­ia Rague­neau et de Céline Pigalle ». Pour­tant, les faits sont là. Plus les années passent, plus BFMTV prend de l’a­vance sur sa rivale…

Par­tant de ce con­stat, Vin­cent Bol­loré sem­ble bien décidé à repren­dre les choses en main, avec des moyens accrus pour la chaîne du groupe Canal+, qui va, pour l’oc­ca­sion, être rebap­tisée CNews.

Une nou­velle aire com­mence donc. Pas sûr cepen­dant qu’elle plaise à tout le monde, en par­ti­c­uli­er à ceux qui con­sid­èrent, du haut de leur arro­gant moral­isme, qu’un catholique, qui plus est attaché au rite tra­di­tion­nel, n’a pas sa place à la tête d’un groupe d’in­for­ma­tion influ­ent. Une pos­ture qui en dit long sur le mono­pole idéologique qui sévit aujour­d’hui dans les médias…

Crédit pho­to : DR

Publicité

Derniers portraits ajoutés

Edward Snowden

PORTRAIT — À l’o­rig­ine des infor­ma­tions qui ont provo­qué une crise poli­tique et diplo­ma­tique d’am­pleur inter­na­tionale, Edward Snow­den, jeune infor­mati­cien et ancien employé de la NSA, est le citoyen mon­di­al qui a dom­iné la scène médi­a­tique de ces dernières années.

Guillaume Roquette

PORTRAIT — La nom­i­na­tion de Guil­laume Roquette à la tête de la rédac­tion du Figaro mag­a­zine est le couron­nement d’un par­cours dis­cret mais sans faute. Elle est aus­si le signe d’un dur­cisse­ment de la presse de « droite » du à l’al­ter­nance, avec le pas­sage du directeur de la rédac­tion de Valeurs actuelles au Figaro magazine.

Julian Assange

PORTRAIT — Avant Edward Snow­den, avant Bradley Man­ning, il y avait Julian Assange. Ancien infor­mati­cien et hack­er, fon­da­teur de la plate­forme Wik­iLeaks, Julian Assange s’est attiré les foudres du gou­verne­ment améri­cain lorsqu’il a mis en lumière les dessous de la guerre d’Irak.

Emmanuel Kessler

PORTRAIT — Né en 1963 à Paris, d’un père directeur de recherche au CNRS et d’une mère qui enseignait le judaïsme, Emmanuel Kessler a eu une for­ma­tion philosophique, avant de com­mencer à tra­vailler en 1986 pour la Gazette des Communes.

Patrick de Carolis

PORTRAIT — Dis­cret, fier de ses racines provençales, n’ayant jamais caché sa foi chré­ti­enne et réputé proche de la Droite (ten­dance chi­raqui­enne) mais au cen­tre des réseaux de pou­voir (Le Siè­cle), accusé de pla­giat et pro­mo­teur de la diver­sité à France Télévi­sions, Patrick de Car­o­lis est un OVNI médiatique.