Accueil | Actualités | Médias | Panique à Canal+ : un « catho tradi » à la tête de l’info !
Pub­lié le 9 septembre 2015 | Éti­quettes : , , , ,

Panique à Canal+ : un « catho tradi » à la tête de l’info !

Voilà une nomination qui inquiète tous les détenteurs de la bonne parole médiatique : Guillaume Zeller, ancien directeur de Direct Matin, a été nommé à la tête de l'information du groupe Canal et d'i>Télé, sa chaîne d'information en continu.

Problème ? Guillaume Zeller est présenté comme un « catho tradi ». Une tare qui, sous la plume d'un journaliste de StreetPress, arrive juste derrière le négationnisme et la xénophobie. Pour preuve : M. Zeller a eu l'outrecuidance d'être « invité 7 fois à l'antenne de la radio d'extrême-droite Radio Courtoisie entre mars 2012 et avril 2015 » ! Mais ce n'est pas tout : « il a aussi écrit 3 billets pour le compte du blog Boulevard Voltaire de Robert Ménard », ajoute Tomas Statius au réquisitoire du nouvel homme fort de Bolloré.

Proche de l'homme d'affaires, Guillaume Zeller a été le présentateur de la matinale de Direct 8 et également chroniqueur pour l'émission « Dieu Merci ! ». C'est d'ailleurs à cette occasion qu'il a pu expliquer à Christian Vanneste que « la mission [évangélisatrice de l’église pendant la colonisation, ndlr] est avant tout un geste d’amour », relève StreetPress.

Pour ne rien arranger, Zeller (petit fils du Général André Zeller, l'un des quatre généraux impliqués dans le Putsch d'Alger) a défendu dans une tribune et un livre, le général Aussaresses qui aurait pu, selon lui, « devenir un héros national ». C'en est trop pour StreetPress, qui estime, à l'instar de ses confrères idéologiques, que tout cela n'est pas très « esprit Canal ».

Quoi qu'il en soit, à la tête d'i>Télé, Guillaume Zeller remplacera Céline Pigalle et Cécilia Ragueneau, tout fraîchement débarquées. Il sera accompagné par Philippe Labro, ancien de RTL et proche de Bolloré qui a participé au lancement de Direct 8.

Résultat : deux des trois membres du comité d'éthique et de pluralisme d'i>Télé, Patrick Eveno et Julie Joly, ont présenté leur démission. « La prise de pouvoir du groupe Vivendi sur Canal et sur la chaîne i>Télé nous interroge sur le rôle de comité », expliquent-ils, déplorant n'avoir été ni consultés, ni informés.

De son côté, la Société des journalistes d'i>Télé a fait part, dans un communiqué, « de sa vive émotion face à la brutalité du départ de Cécilia Ragueneau et de Céline Pigalle ». Pourtant, les faits sont là. Plus les années passent, plus BFMTV prend de l'avance sur sa rivale...

Partant de ce constat, Vincent Bolloré semble bien décidé à reprendre les choses en main, avec des moyens accrus pour la chaîne du groupe Canal+, qui va, pour l'occasion, être rebaptisée CNews.

Une nouvelle aire commence donc. Pas sûr cependant qu'elle plaise à tout le monde, en particulier à ceux qui considèrent, du haut de leur arrogant moralisme, qu'un catholique, qui plus est attaché au rite traditionnel, n'a pas sa place à la tête d'un groupe d'information influent. Une posture qui en dit long sur le monopole idéologique qui sévit aujourd'hui dans les médias...

Crédit photo : DR

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This