Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Panique à Canal+ : un « catho tradi » à la tête de l’info !

9 septembre 2015

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Panique à Canal+ : un « catho tradi » à la tête de l’info !

Panique à Canal+ : un « catho tradi » à la tête de l’info !

Voilà une nomination qui inquiète tous les détenteurs de la bonne parole médiatique : Guillaume Zeller, ancien directeur de Direct Matin, a été nommé à la tête de l’information du groupe Canal et d’i>Télé, sa chaîne d’information en continu.

Prob­lème ? Guil­laume Zeller est présen­té comme un « catho tra­di ». Une tare qui, sous la plume d’un jour­nal­iste de Street­Press, arrive juste der­rière le néga­tion­nisme et la xéno­pho­bie. Pour preuve : M. Zeller a eu l’outre­cuid­ance d’être « invité 7 fois à l’an­tenne de la radio d’ex­trême-droite Radio Cour­toisie entre mars 2012 et avril 2015 » ! Mais ce n’est pas tout : « il a aus­si écrit 3 bil­lets pour le compte du blog Boule­vard Voltaire de Robert Ménard », ajoute Tomas Sta­tius au réquisi­toire du nou­v­el homme fort de Bol­loré.

Proche de l’homme d’af­faires, Guil­laume Zeller a été le présen­ta­teur de la mati­nale de Direct 8 et égale­ment chroniqueur pour l’émis­sion « Dieu Mer­ci ! ». C’est d’ailleurs à cette occa­sion qu’il a pu expli­quer à Chris­t­ian Vanneste que « la mis­sion [évangélisatrice de l’église pen­dant la coloni­sa­tion, ndlr] est avant tout un geste d’amour », relève Street­Press.

Pour ne rien arranger, Zeller (petit fils du Général André Zeller, l’un des qua­tre généraux impliqués dans le Putsch d’Al­ger) a défendu dans une tri­bune et un livre, le général Aus­sa­ress­es qui aurait pu, selon lui, « devenir un héros nation­al ». C’en est trop pour Street­Press, qui estime, à l’in­star de ses con­frères idéologiques, que tout cela n’est pas très « esprit Canal ».

Quoi qu’il en soit, à la tête d’i>Télé, Guil­laume Zeller rem­plac­era Céline Pigalle et Cécil­ia Rague­neau, tout fraîche­ment débar­quées. Il sera accom­pa­g­né par Philippe Labro, ancien de RTL et proche de Bol­loré qui a par­ticipé au lance­ment de Direct 8.

Résul­tat : deux des trois mem­bres du comité d’éthique et de plu­ral­isme d’i>Télé, Patrick Eveno et Julie Joly, ont présen­té leur démis­sion. « La prise de pou­voir du groupe Viven­di sur Canal et sur la chaîne i>Télé nous inter­roge sur le rôle de comité », expliquent-ils, déplo­rant n’avoir été ni con­sultés, ni infor­més.

De son côté, la Société des jour­nal­istes d’i>Télé a fait part, dans un com­mu­niqué, « de sa vive émo­tion face à la bru­tal­ité du départ de Cécil­ia Rague­neau et de Céline Pigalle ». Pour­tant, les faits sont là. Plus les années passent, plus BFMTV prend de l’a­vance sur sa rivale…

Par­tant de ce con­stat, Vin­cent Bol­loré sem­ble bien décidé à repren­dre les choses en main, avec des moyens accrus pour la chaîne du groupe Canal+, qui va, pour l’oc­ca­sion, être rebap­tisée CNews.

Une nou­velle aire com­mence donc. Pas sûr cepen­dant qu’elle plaise à tout le monde, en par­ti­c­uli­er à ceux qui con­sid­èrent, du haut de leur arro­gant moral­isme, qu’un catholique, qui plus est attaché au rite tra­di­tion­nel, n’a pas sa place à la tête d’un groupe d’in­for­ma­tion influ­ent. Une pos­ture qui en dit long sur le mono­pole idéologique qui sévit aujour­d’hui dans les médias…

Crédit pho­to : DR

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Les réseaux Soros
et la "société ouverte" :
un dossier exclusif

Tout le monde parle des réseaux de George Soros, cet influent Américain d’origine hongroise qui consacre chaque année un milliard de dollars pour étendre la mondialisation libérale libertaire.

En effet, derrière un discours "philanthropique" se cache une entreprise à l'agenda et aux objectifs politiques bien précis. Mais quelle est l’étendue de ce réseau ?

Pour recevoir notre dossier rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66% de votre don).

Derniers portraits ajoutés

Nicolas Beytout

PORTRAIT — Groupe de Bilder­berg, Le Siè­cle, Medef, Com­mis­sion Tri­latérale, ami intime de Nico­las Sarkozy, petit-fils de l’ancienne pro­prié­taire des Échos, Nico­las Beytout est LE porte-voix de la pen­sée unique mon­di­al­iste dans les médias.

Sonia Devillers

PORTRAIT — Née le 31 jan­vi­er 1975, Sonia Dev­illers est la fille de l’architecte Chris­t­ian Dev­illers. Jour­nal­iste sur France Inter, anci­enne du Figaro, elle s’occupe de cul­ture et des médias sur le ser­vice pub­lic et est en même temps la voix de la bobosphère, tou­jours prête à pour­fendre les « fachos » de Valeurs Actuelles et à offrir un refuge com­plaisant à Aude Lancelin, patronne d’un Média en pleine tour­mente.

Laurent Ruquier

PORTRAIT — Lau­rent Ruquier est né le 24 févri­er 1963 au Havre (Seine-Mar­itime). Tour à tour ani­ma­teur, présen­ta­teur, humoriste, pro­duc­teur et directeur de théâtre, Lau­rent Ruquier est omniprésent dans le Paysage audio­vi­suel français (PAF).

Michel Denisot

PORTRAIT — Michel Denisot est né en avril 1945 à Buzançais en Indre, il est jour­nal­iste, pro­duc­teur et ani­ma­teur de télévi­sion, il a égale­ment été prési­dent de deux clubs de foot­ball français.

Laetitia Avia

PORTRAIT — Laeti­tia Avia : « Kara­ba la sor­cière, pourquoi es-tu si méchante ? » Née en 1985 à Livry-Gar­gan de par­ents togo­lais, Laëti­tia Avia a con­nu le par­cours qui fait l’orgueil d’une République s’efforçant pénible­ment de main­tenir un sem­blant d’apparences méri­to­cra­tiques.