L'Observatoire du journalisme est en régime d'été jusqu'au 22 août : au programme, les rediffusions de nos meilleures publications du premier semestre 2022.
Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Vincent Bolloré président du conseil de surveillance de Vivendi

24 juin 2014

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | Vincent Bolloré président du conseil de surveillance de Vivendi

Vincent Bolloré président du conseil de surveillance de Vivendi

24 juin 2014

Temps de lecture : < 1 minute

Après un feuilleton de trois ans, Vincent Bolloré s’assoit enfin dans le fauteuil de président du conseil de surveillance de Vivendi, en remplacement de Jean-René Fourtou.

Entré au cap­i­tal du groupe en 2011 suite au rachat par Viven­di de ses deux chaînes, Direct 8 et Direct­Star (qu’il cède con­tre des actions à hau­teur de 1,7 %), il en détient aujour­d’hui 5,04 %, ce qui fait de lui le pre­mier actionnaire.

En 2012, Jean-René Four­tou décide d’opér­er un virage impor­tant en con­cen­trant les activ­ités de Viven­di, mai­son mère de Canal +, dans les médias. Suite à la démis­sion de Jean-Bernard Lévy, Vin­cent Bol­loré se hisse au con­seil d’ad­min­is­tra­tion et s’im­plique vive­ment dans la nou­velle stratégie du groupe, non sans tensions.

L’an­née dernière, un com­pro­mis a été trou­vé, promet­tant à Bol­loré la prési­dence du con­seil de sur­veil­lance, en rem­place­ment de Jean-René Four­tou. Aujour­d’hui, le nou­veau chef de Viven­di entend bien pour­suiv­re les ambi­tions du groupe dans les médias, avec 6 à 7 mil­liards d’eu­ros en cash pour y œuvrer.

Lire notre dossier : Bolloré, un empire médiatique pour quoi faire ?

Crédit pho­to : EricBesson via Flickr (cc)

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés