Accueil | Actualités | Médias | Ouest-France : une pub pour la Manif pour tous fait polémique
Pub­lié le 5 février 2014 | Éti­quettes : , , , ,

Ouest-France : une pub pour la Manif pour tous fait polémique

Décidément, il ne fait pas bon d’afficher des encarts publicitaires de la Manif pour tous dans les colonnes des journaux.

Après Pierre Bergé poussant un coup de gueule après une publicité dans Le Monde, c’est au tour des syndicats de Ouest-France de s’indigner suite à la publication d’un appel à la mobilisation pour la Manif pour tous du dimanche 2 février, publié mercredi et vendredi dans les éditions pour la Mayenne et le Calvados. L’encart publicitaire appelait le lecteur à la mobilisation « pour la défense de l'intérêt supérieur de l'enfant et de la famille » ainsi que « contre la PMA et GPA pour tous » et « la théorie du genre à l'école ».

« Au fil des ans, ce qui était inconcevable à Ouest-France, comme accepter des publicités émanant de partis politiques ou susceptibles de heurter la conscience de nos lecteurs, est donc devenu possible! », écrivent la CGT, la CFDT et le SNJ dans un communiqué. À l’AFP, Max Fougery, délégué syndical SNJ s’interroge : « Au nom d'une situation économique qui est actuellement alarmante, du moins préoccupante, faut-il franchir certaines limites? Unanimement, nous disons non! » Et de poursuivre en estimant que cela « remet en cause des principes comme par exemple l'engagement de ne pas heurter les convictions des lecteurs ».

Dans son côté, dans un communiqué lu à l’AFP, la direction du journal s’est dite « indignée » par ces accusations. « La direction rappelle qu'elle a toujours publié les appels à toutes les manifestations de droite, de gauche ou du centre qui lui ont été envoyés dans la mesure où ceux-ci étaient conformes à nos règles démocratiques, républicaines et aussi à la déontologie du journal », écrit-elle à l’attention des syndicats. Et de conclure : « Quant à la publicité politique, la direction rappelle qu'elle s'est abstenue de publier quelque publicité que ce soit de quelque parti que ce soit tant que la question du financement de ces partis n'était pas clarifiée. »

Télécharger notre infographie du groupe Ouest-France

Crédit photo : operabis via Flickr (cc)

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

Ce portrait a été financé par les donateurs de l'OJIM

Aider l'Observatoire du journalisme, c’est contribuer au développement d’un outil indépendant, librement accessible à tous et à votre service.

Notre site est en effet entièrement gratuit, nous refusons toute publicité et toute subvention - ce sont les lecteurs/donateurs qui assurent notre indépendance. En donnant 100 € vous financez un portrait de journaliste et avec l'avantage fiscal de 66% ceci ne vous coûte que 33 €. En donnant 200 € vous financez un dossier. Vous pouvez régler par CB, par PayPal, par chèque ou par virement. Rejoignez les donateurs de l'Ojim ! Nous n'avons pas d'autres sources de financement que nos lecteurs, d'avance merci pour votre soutien.

5% récolté
Objec­tif : mars 2019 ! Nous avons récolté 100,00€ sur 2.000,00€. Vous appré­ciez notre tra­vail ? Rejoignez les dona­teurs de l’Ojim !

Suivez-nous sur les réseaux sociaux