Accueil | Actualités | Médias | ONPC : Vanessa Burggraf, la « Rolls de France 24 », succédera à Léa Salamé
Pub­lié le 3 juin 2016 | Éti­quettes : , , , , ,

ONPC : Vanessa Burggraf, la « Rolls de France 24 », succédera à Léa Salamé

Laurent Ruquier a fait son choix. La saison prochaine, c'est Vanessa Burggraf qui prendra la place de Léa Salamé en tant que chroniqueuse d'« On n'est pas couché », sur France 2.

À 44 ans, la journaliste de France 24, quasiment inconnue du grand public, s'est dite « ravie » de relever ce « challenge » qui annonce « un gros boulot en perspective ». « On n'est pas couché est la seule émission où règne une telle liberté de parole », a-t-elle estimé dans le Parisien.

Spécialisée dans l'actualité internationale, celle-ci est présentée comme « surdiplômée » avec un DEA de lettres et un DESS de sciences politiques… Elle a débuté à France 2 en tant qu'assistante de Catherine Ceylac dans « Thé ou café » avant de partir pour Londres sur la chaîne américaine Bloomberg.

Vanessa Burggraf est ensuite revenue en France sur TV5 Monde puis a rejoint France 24 dès la création de la chaîne d'informations internationales. Actuellement, elle y anime la tranche 18-20h comprenant un rendez-vous en direct à 19h10 intitulé « Le débat ». Pour son patron, Marc Saikali, directeur de la chaîne, « Vanessa? C'est la Rolls de France 24! Maîtriser le breaking news puis enchaîner sur l'animation d'un délicat débat en direct comme elle le fait, c'est vraiment fort ».

Avec Léa Salamé, elle a conclu un pacte à l'époque où l'actuel chroniqueuse de Ruquier était, elle aussi, à France 24 : « Là où la majorité des nanas se font des sales coups, nous on avait conclu un pacte au Plaza Athénée à coups de caïpirinha: ne jamais se trahir, toujours s'entraider. »

C'est en la regardant pendant ses vacances que Laurent Ruquier a été séduit par son traitement de la crise grecque. Grâce à cette nomination, Vanessa Burggraf va ainsi être propulsée sur le devant de la scène. Quand bien même elle est déjà « une star en Afrique » grâce à la diffusion internationale de France 24, elle est pour l'instant quasiment inconnue du public français.

Voir notre portrait de Léa Salamé

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

Ce portrait a été financé par les donateurs de l'OJIM

Aider l'Observatoire du journalisme, c’est contribuer au développement d’un outil indépendant, librement accessible à tous et à votre service.

Notre site est en effet entièrement gratuit, nous refusons toute publicité et toute subvention - ce sont les lecteurs/donateurs qui assurent notre indépendance. En donnant 100 € vous financez un portrait de journaliste et avec l'avantage fiscal de 66% ceci ne vous coûte que 33 €. En donnant 200 € vous financez un dossier. Vous pouvez régler par CB, par PayPal, par chèque ou par virement. Rejoignez les donateurs de l'Ojim ! Nous n'avons pas d'autres sources de financement que nos lecteurs, d'avance merci pour votre soutien.

19% récolté
Objec­tif : avril 2019 ! Nous avons récolté 375,00€ sur 2.000,00€. Vous appré­ciez notre tra­vail ? Rejoignez les dona­teurs de l’Ojim !

Suivez-nous sur les réseaux sociaux