Accueil | Actualités | Médias | Obertone déprogrammé pour la 2ème fois chez Taddéi
Pub­lié le 13 septembre 2013 | Éti­quettes : , ,

Obertone déprogrammé pour la 2ème fois chez Taddéi

Laurent Obertone vient d’être déprogrammé de l’émission de Frédéric Taddéi, Ce soir (ou jamais !) diffusée vendredi 13 septembre en direct.

Il devait participer à un débat sur l’insécurité avec le sociologue Fabien Jobard mais la production lui a signalé quelques heures avant que sa présence n’était plus souhaitée. Après une première déprogrammation en mars dernier, c’est la deuxième fois que cette émission annule son invitation sans donner aucune raison. « Font-ils des programmes n’importe comment au mépris des invités ou sont-ils sensibles aux pressions de certains ? » se demande le journaliste qui a immédiatement réagi sur son compte facebook. « Le climat de guerre civile dans lequel se trouve le pays n’est pas leur priorité. Parlons de viol, mais en Inde, parlons des militaires, mais en Syrie, parlons de la réinsertion mais pas des victimes », continue l’auteur de La France Orange mécanique qui entendait précisément se faire le porte-voix des victimes dans l’émission de Frédéric Taddéi.

Après l‘immense succès de La France Orange mécanique (plus de 100 000 ventes), Laurent Obertone vient de sortir un roman intitulé Utoya dans lequel il se met dans la peau du tueur Anders Breivik et retrace le plus minutieusement possible le parcours de celui qui le 22 juillet 2011 assassinait 77 personnes sur l’île d’Utoya.

Crédit photo : capture d'écran francetelevisions.fr

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This