Accueil | Actualités | Médias | Noir et blanc : les couleurs interdites
Pub­lié le 17 mars 2016 | Éti­quettes : , , ,

Noir et blanc : les couleurs interdites

Delphine Ernotte, la patronne de France Télévisions a le droit de dire qu’il y a trop « d’hommes blancs de plus de 50 ans » sur les écrans français.

En revanche, le journal 20 Minutes, lui, n’a pas le droit de titrer « 14 civils tués dont 4 blancs », suite à l’attentat du Grand Bassam en Côte d’Ivoire ! C’est du moins ce que pense le magazine Les Inrocks.

Il s’agissait, en réalité, de la reprise, sans guillemet il est vrai, d’une citation du ministre de l’intérieur ivorien. Mais, explique Les Inrocks, « réalisant son erreur, l’équipe de 20Minutes.fr a ensuite changé le titre du même papier. Au lieu de rajouter les guillemets pour montrer que leur titre précédent était une citation, les journalistes ont préféré modifier complètement la titraille (et l’URL du papier), lui préférant… “Attaque en Côte d’Ivoire : le récit d’une journée noire“.

« Journée noire » ! De quoi aggraver son cas pour Les Inrocks, qui évoque, sans rire, « deux titres particulièrement gênants ». Ou comment Les Inrocks deviennent les arbitres des élégances… (ou les censeurs, au choix).

Le magazine ne risque pas de manquer de travail, tant l’expression est régulièrement utilisée dans toute la presse, aussi bien par Le Figaro, Ouest France, i>Télé, que Challenges, ou Le Point

Malgré cette pression, 20Minutes.fr n’a pas changé son titre.

Source : Les Inrocks

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

Ce portrait a été financé par les donateurs de l'OJIM

Aider l'Observatoire du journalisme, c’est contribuer au développement d’un outil indépendant, librement accessible à tous et à votre service.

Notre site est en effet entièrement gratuit, nous refusons toute publicité et toute subvention - ce sont les lecteurs/donateurs qui assurent notre indépendance. En donnant 100 € vous financez un portrait de journaliste et avec l'avantage fiscal de 66% ceci ne vous coûte que 33 €. En donnant 200 € vous financez un dossier. Vous pouvez régler par CB, par PayPal, par chèque ou par virement. Rejoignez les donateurs de l'Ojim ! Nous n'avons pas d'autres sources de financement que nos lecteurs, d'avance merci pour votre soutien.

19% récolté
Objec­tif : avril 2019 ! Nous avons récolté 375,00€ sur 2.000,00€. Vous appré­ciez notre tra­vail ? Rejoignez les dona­teurs de l’Ojim !

Suivez-nous sur les réseaux sociaux