Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Un numéro hors-série du Monde diplomatique sur l’OTAN

5 juin 2022

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Un numéro hors-série du Monde diplomatique sur l’OTAN

Un numéro hors-série du Monde diplomatique sur l’OTAN

5 juin 2022

Temps de lecture : 2 minutes

Le mensuel Le Monde diplomatique dont nous vous avons présenté le numéro d’avril 2022 sur le conflit russo-ukrainien, publie des suppléments intitulés Manière de voir, dont la dernière livraison est consacrée entièrement à l’OTAN. Historique, cartes, infographies à l’appui. Nous résumons quelques articles, mais le supplément mérite plus qu’un simple résumé.

Une organisation qui survit à son ennemi

Sous la sig­na­ture de Paul-Marie de La Gorce (reprise d’un arti­cle de 1993), le numéro revient à 1991. La dis­pari­tion de l’ennemi sovié­tique impli­quait de dis­soudre l’OTAN, comme la promesse en avait été faite à Gor­batchev. Mais les promess­es n’engagent que ceux qui les enten­dent, pas ceux qui les font dis­ait Jacques Chirac, un spé­cial­iste en la matière. Wash­ing­ton, attaché à sa prépondérance sur le vieux con­ti­nent, préféra la dot­er de nou­velles mis­sions, tout en éten­dant sa zone d’intérêt à l’Europe ori­en­tale et aux anci­ennes républiques soviétiques.

Les raisons de l’invasion

De son côté, David Teur­trie rap­pelle qu’en décem­bre 2021, le Krem­lin pro­po­sait aux améri­cains deux pro­jets de traité visant à réformer l’architecture de sécu­rité en Europe, tout en mas­sant des troupes à la fron­tière de l’Ukraine. Sans réponse des occi­den­taux, Moscou a déclaré la guerre pour forcer les occi­den­taux à enten­dre les griefs for­mulés depuis 1991. Par­mi eux, l’expansion de l’OTAN vers ses fron­tières. Mais la guerre provoque un effet inverse, l’Alliance ren­force son flanc est et se pré­pare à accueil­lir la Suède et la Finlande.

Voir aus­si : Les médias français et l’Ukraine (2014)

Régis Debray : la France doit quitter l’OTAN

Le numéro repub­lie une tri­bune de Régis Debray de 2013. Cette tri­bune était une réponse à Hubert Védrine qui tirait un bilan posi­tif du retour de la France dans le com­man­de­ment inté­gré. Debray con­state l’inverse : si l’Europe veut avoir un des­tin, elle devra pren­dre une autre route que celle qui la rive à son statut de domin­ion. Une vision tou­jours d’actualité.

De la mort cérébrale à la réanimation stratégique

Alors que l’Alliance sem­blait au point mort, que les européens se méfi­aient du recen­trage améri­cain vers l’Asie pour mieux servir les ambi­tions mon­di­ales améri­caines, l’invasion du print­emps 2022 change la donne, con­state Olivi­er Zajec dans un bril­lant arti­cle. Si Paris appelait à une rel­a­tive autonomie européenne, d’autres s’y oppo­saient, Varso­vie en tête, et voulaient rester sous dom­i­na­tion et pro­tec­tion améri­caine. L’agression russe a con­sid­érable­ment ren­for­cé la posi­tion des sec­onds au sein de l’OTAN.

Nous ne pou­vons citer tous les arti­cles de ce numéro très riche. Un sup­plé­ment indis­pens­able pour com­pren­dre les racines du con­flit et ses pos­si­bles développements.

Manière de voir, L’OTAN, Jusqu’où ? Jusqu’à quand ?, juin/juillet 2022, 98p, 8,50 €

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés