Accueil | Actualités | Médias | Causeur en kiosque
Pub­lié le 4 avril 2013 | Éti­quettes : ,

Causeur en kiosque

Il n’était jusqu’à présent disponible que par abonnement. Le mensuel Causeur, dirigé par Élisabeth Lévy, fera son apparition dans les kiosques ce jeudi 4 avril.

Pour l’occasion, le magazine proposera une refonte de sa maquette avec un format 200x280, dos carré collé en 84 pages (20 de plus). Le prix de lancement est fixé à 4,90 euros avec un tirage de 40 000 exemplaires – même si la rédaction souhaite rapidement atteindre les 50 000. Le magazine souhaite se démarquer par « un ton polémique » et marquer « une rupture avec le prêt-à-penser ».

Raphaël Fitoussi, ancien directeur de publicité au Point Communication, s’occupera de la publicité, avec notamment les deux semaines de lancement pouvant s’appuyer sur des affiches en kiosques, des mises en avant chez Relay et Seddif, ainsi que la présence d’Élisabeth Lévy sur les plateaux télé.

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This