Ojim.fr
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
Marine Le Pen accuse BFMTV de soutenir Macron « de manière éhontée »

L’article que vous allez lire est gratuit. Mais il a un coût. Un article revient à 50 €, un portrait à 100 €, un dossier à 400 €. Notre indépendance repose sur vos dons. Après déduction fiscale un don de 100 € revient à 34 €. Merci de votre soutien, sans lui nous disparaîtrions.

9 mars 2017

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Marine Le Pen accuse BFMTV de soutenir Macron « de manière éhontée »

Marine Le Pen accuse BFMTV de soutenir Macron « de manière éhontée »

Temps de lecture : 2 minutes

Invitée sur BFMTV le 5 mars dernier, Marine Le Pen a accusé directement la chaîne d’information en continu de soutenir Emmanuel Macron.

Par­fois surnom­mée « BFMacron » sur les réseaux soci­aux, la chaîne détenue par le mil­liar­daire fran­co-israélien Patrick Drahi est sou­vent accusée de favoris­er le can­di­dat d’« En Marche ». Ain­si dernière­ment l’heb­do­madaire Mar­i­anne avait-il mis en évi­dence la sur­ex­po­si­tion de Macron sur BFM TV par rap­port aux autres can­di­dats. En effet, depuis sa déc­la­ra­tion de can­di­da­ture, l’an­cien min­istre de François Hol­lande a vu tous ses meet­ings dif­fusés en inté­gral­ité sur la chaîne info, cumu­lant 440 min­utes d’an­tenne, soit plus que François Fil­lon, Marine Le Pen, Jean-Luc Mélen­chon et Benoît Hamon réunis !

Prof­i­tant de sa présence sur le plateau de BFM Poli­tique, la prési­dente du Front Nation­al a donc accusé plusieurs médias, dont BFMTV et RMC, d’être des « sou­tiens de M. Macron ». Face aux protes­ta­tions du jour­nal­iste, celle-ci a tout d’abord évo­qué le pas­sage de Bernard Mourad de la branche médias d’Altice (multi­na­tionale fondée par Patrick Drahi) à l’équipe de cam­pagne d’Em­manuel Macron. Qui plus est, le rachat de SFR par Altice, refusé dans un pre­mier temps par Arnaud Mon­te­bourg, a ensuite été autorisé lors de l’ar­rivée de l’an­cien ban­quier d’af­faires au min­istère de l’É­conomie. « Tout le monde sait que les médias de Patrick Drahi, dont BFMTV, sou­ti­en­nent Emmanuel Macron de manière éhon­tée », a‑t-elle ajouté avant de sor­tir quelques chiffres pour le prouver.

« Il ne faut pas pren­dre les Français pour des idiots. Ils voient bien aujour­d’hui la tonal­ité qui fait que M. Macron est le chou­chou des médias », a‑t-elle poursuivi.

Vidéo