Accueil | Actualités | Médias | Emmanuel Macron largement surexposé sur BFMTV
Pub­lié le 24 février 2017 | Éti­quettes :

Emmanuel Macron largement surexposé sur BFMTV

Ce n'est pas pour rien si, sur les réseaux sociaux, BFMTV est souvent surnommé « BFMacron »... L'hebdomadaire Marianne, qui s'est penché sur les statistiques, chronomètre en main, est formel : la chaîne a diffusé autant de minutes des meetings d'Emmanuel Macron que de l'ensemble des autres candidats réunis.

En effet, depuis le début, c'est à dire sa déclaration de candidature, la chaîne du groupe NextRadioTV, pilotée par Alain Weill et l'israélien Patrick Drahi, a diffusé l'intégralité de tous les meetings de Macron, ce qui est loin d'être le cas pour les autres. Même lorsque ses meetings n'attirent pas autant que public que souhaité, comme à Toulon où l'ancien banquier d'affaires a réuni 1.200 personnes contre les 2.000 attendues, ce dernier pouvait compter sur la chaîne d'info en continu qui a diffusé les 1 heure et 34 minutes de l'événement en direct

Ainsi, Emmanuel Macron a cumulé 440 minutes de meeting sur la première chaîne info de France, contre 426 minutes pour ses quatre principaux concurrents réunis : 182 minutes pour François Fillon, 135 minutes pour Jean-Luc Mélenchon, 63 minutes pour Marine Le Pen et 60 minutes pour Benoît Hamon.

Source : Marianne

De leur côté, les autres chaînes d'information en continu se sont montrées bien plus respectueuses de la représentativité du temps de parole. Pendant ce temps, BFM TV a choisi de diffuser les très longs discours de Macron en intégralité (parfois plus d'une heure 45), ce que la chaîne ne fait pas forcément pour les autres, le tout en reprenant les images officielles, forcément flatteuses, fournies par « En Marche ». Un temps d'exposition qui ne se justifie ni par l'affluence, ni par la régularité des meetings. Et Marianne de préciser que Macron est également « le seul candidat à compter comme conseiller spécial un ancien haut-gradé de Altice Média, le groupe qui possède BFMTV », Bernard Mourad.

Si BFMTV s'est défendu de tout favoritisme et a dénoncé une méthodologie « pas honnête », les chiffres demeurent et pour le moment, Emmanuel Macron reste le chouchou incontesté de la chaîne, comme de beaucoup d'autres médias, notamment dans la presse écrite...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

Ce portrait a été financé par les donateurs de l'OJIM

Aider l'Observatoire du journalisme, c’est contribuer au développement d’un outil indépendant, librement accessible à tous et à votre service.

Notre site est en effet entièrement gratuit, nous refusons toute publicité et toute subvention - ce sont les lecteurs/donateurs qui assurent notre indépendance. En donnant 100 € vous financez un portrait de journaliste et avec l'avantage fiscal de 66% ceci ne vous coûte que 33 €. En donnant 200 € vous financez un dossier. Vous pouvez régler par CB, par PayPal, par chèque ou par virement. Rejoignez les donateurs de l'Ojim ! Nous n'avons pas d'autres sources de financement que nos lecteurs, d'avance merci pour votre soutien.

36% récolté
Objec­tif : févri­er 2019 ! Nous avons récolté 710,00€ sur 2.000,00€. Vous appré­ciez notre tra­vail ? Rejoignez les dona­teurs de l’Ojim !

Suivez-nous sur les réseaux sociaux