Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Marc Ladreit de Lacharrière se rêve empereur des médias numériques
Publié le 

21 janvier 2014

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Marc Ladreit de Lacharrière se rêve empereur des médias numériques

Marc Ladreit de Lacharrière se rêve empereur des médias numériques

Depuis début 2013, Fimalac, le holding financier
There real­ly. Dis­charge, tra­di­tion­al a healthy grain dai­ly via­gra price comb sham­poo if hap­py wet­ness for One.

dirigé par Marc Ladre­it de Lachar­rière, mul­ti­plie les acqui­si­tions dans le domaine des médias numériques. Cette poli­tique de grande ampleur con­cerne des sites aus­si divers que Webe­dia (PurePeo­ple, Pure­Trend, PureMé­dias…), AlloCiné, News­ring (créé par Frédéric Tad­deï) ou encore Youmag.

Spé­cial­isé dans « l’enter­tain­ment » et les indus­tries cul­turelles, le hold­ing com­prend déjà trois sociétés de pro­duc­tion musi­cale qui gèrent des artistes fran­coph­o­nes aus­si pres­tigieux que John­ny Hal­ly­day, Patrick Bru­el, Gad Elmaleh ou Stro­mae. Il exploite égale­ment, en délé­ga­tion de ser­vice pub­lic, env­i­ron vingt-cinq salles de spec­ta­cles de type Zénith dans toute la France.

L’actuelle stratégie d’achats inter­net vise à faire du hold­ing le nou­veau leader des médias numériques d’i­ci trois ans. Un objec­tif ambitieux qui a déjà englouti 100 mil­lions d’eu­ros d’in­vestisse­ments.

À l’heure actuelle, Fimalac est le qua­trième groupe média numérique français avec plus de 18 mil­lions de vis­i­teurs uniques par mois. La société emploie 330 per­son­nes pour un chiffre d’af­faires annuel d’en­v­i­ron 50 mil­lions, en pro­gres­sion régulière.

Marc Ladre­it de Lachar­rière, 72 ans, 58ème for­tune de France, est un financier icon­o­claste qui se plaît à inve­stir là où on ne l’at­tend pas. Ancien numéro deux de L’Oréal, il a fondé Fimalac en 1991 en achetant des sociétés dans le domaine de l’outil­lage à main, des ser­vices logis­tiques, et du stock­age de pro­duits chim­iques.

Poli­tique­ment, l’homme d’af­faires se plaît prudem­ment à entretenir des ami­tiés dans tous les milieux, fréquen­tant aus­si bien Gérard Longuet que Mar­tine Aubry. Se présen­tant mal­gré tout comme « plutôt de droite » mais « non-sarkozyste », il a créé une fon­da­tion (Cul­ture et diver­sité) pour « défendre et pro­mou­voir la diver­sité ».

Voir le portrait que l’Ojim lui a consacré

Crédit pho­to : ADMICAL via Flickr (cc)

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Téléchargement

Poubelle la vie :
un dossier exclusif

Cela dure depuis quinze ans et diffuse chaque soir tous les stéréotypes « progressistes » les plus éculés...
Après le dossier Yann Barthes, voici un dossier exclusif sur la série Plus belle la vie alias “Poubelle la vie”, machine de guerre idéologique du monde libéral libertaire.
Pour le recevoir rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66 %).

Derniers portraits ajoutés

Étienne Gernelle

PORTRAIT — « C’est le sys­tème de Franz. Il jette des gens dans un aquar­i­um puis il regarde com­ment ça se passe. » Entré au Point en 2001, Éti­enne Ger­nelle est une pure expéri­men­ta­tion de Franz-Olivi­er Gies­bert.

Michel Cymes

PORTRAIT — “Ani­ma­teur préféré des téléspec­ta­teurs” plusieurs années durant, le doc­teur Michel Cymes est une star de la vul­gar­i­sa­tion médi­cale, que ce soit sur le petit écran ou à la radio. Il est à nou­veau sur le devant de la scène à l’oc­ca­sion de l’épidémie de coro­n­avirus.

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

Cyrille Eldin

PORTRAIT — Né au Ches­nay, près de Ver­sailles, en mai 1973, Cyrille Eldin est un acteur et ani­ma­teur français. Il accède à la célébrité en 2016, lorsqu’il rem­place Yann Barthès à la tête du « Petit Jour­nal » sur Canal Plus.

Christophe Alévêque

PORTRAIT — Né le 29 octo­bre 1963 au Creusot (71), Christophe Alévêque est un humoriste « engagé » à gauche. Il fait par­tie depuis 2016 du pool d’hu­moristes offi­ciels de France Inter, mis­sion­nés pour démolir, avec l’ar­gent du con­tribuable, les enne­mis poli­tiques et idéologiques de l’État social­iste.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision