Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Magazines Lagardère : les coulisses du deal

3 avril 2014

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Magazines Lagardère : les coulisses du deal

Magazines Lagardère : les coulisses du deal

L’entrée en négociations exclusives du tandem Reworld média / Rossel avec le groupe Lagardère mardi 2 avril ne doit rien au hasard. Voici les raisons affichées et les autres, plus officieuses, du choix de Denis Olivennes, PDG de Lagardère active.

D’i­ci l’été, au plus tard le 31 août, les acheteurs se partageront les dix mag­a­zines mis en vente en octo­bre 2013 par Lagardère active, la branche médias du groupe. À l’empire belge Rossel devraient revenir les mar­ques Pre­mière et Psy­cholo­gies mag­a­zine. Reworld media (Marie France) repren­dra les huit autres titres, Be, Auto moto, Union, Mai­son & travaux, Mon jardin ma mai­son, Le Jour­nal de la mai­son, Cam­pagne déco­ra­tion, Pariscope.

Leur offre a été choisie en pre­mier lieu parce qu’elle inspi­rait con­fi­ance indus­trielle­ment : elle était sen­si­ble­ment iden­tique aux plans social et financier à celle portée par l’ex DG de Lagardère active Didi­er Quil­lot. Dans les deux cas les 245 salariés seront (en principe) gardés et 15 mil­lions d’eu­ros seront ver­sés par Lagardère pour pay­er la clause de ces­sion et éponger l’équiv­a­lent de deux années de pertes (l’ensem­ble a réal­isé 50 mil­lions de CA et 2,5 mil­lions de pertes en 2013). La sur­face finan­cière de Rossel (500 mil­lions d’eu­ros de CA en 2013 et 250 mil­lions de fonds pro­pres) laisse à penser que le pre­mier groupe de presse inve­sti­ra dans ses nou­velles acqui­si­tions. Sec­on­do, vendeur et acheteur se con­nais­sent, tra­vail­lant déjà ensem­ble. Bernard de Was­seige, patron d’Édition Ven­ture, l’un des asso­ciés belges de Rossel dans l’opéra­tion, est déjà déten­teur des mar­ques Psy­cholo­gies et Elle out­re-Quiévrain. La fil­iale française de Rossel, La Voix du Nord, n’est pas en reste. Son quo­ti­di­en Le Cour­ri­er picard pro­pose une page heb­do­madaire issue de Psy­cholo­gies mag­a­zine. Enfin, La Voix du Nord dif­fuse de son côté (comme le reste de la PQR) le sup­plé­ment heb­do­madaire de Lagardère, Fem­i­na heb­do. En coulisse, la prox­im­ité entre Jacques Hardoin (PDG de La Voix du Nord) et Bruno Lesouëf, l’an­cien directeur des pub­li­ca­tions de Lagardère active, désor­mais con­seiller d’O­livennes, aurait égale­ment été déter­mi­nante dans l’ac­cord.

Reworld media n’a pas la même stature (40 mil­lions de CA annon­cé en 2013) et ne donne pas la même impres­sion de sérieux que le géant belge. Il traîne de sur­croît une répu­ta­tion désas­treuse après avoir mis en place deux plans de sauve­g­arde de l’emploi au sein du men­su­el Marie France (racheté en févri­er 2013) puis des mag­a­zines d’Ax­el Springer France (Vie pra­tique, Télé loisirs) acquis en août 2013. Un tiers des emplois ont été sup­primés dans chaque cas. Spé­cial­iste du brand con­tent et du jour­nal­isme low cost, Reworld media a mal­gré tout été retenu par Lagardère. Le groupe a pour­tant fait de la bonne ges­tion des con­séquences sociales de la vente une pri­or­ité. Out­re le fait qu’O­livennes con­sid­èr­erait les huit mag­a­zines cédés à Reworld medias acces­soires par rap­port aux majors Pre­mière et Psy­cholo­gies mag­a­zine, l’ar­chi­tec­ture cap­i­tal­is­tique de l’a­cheteur pour­rait con­stituer un début d’ex­pli­ca­tion. Reworld media a dans son tour de table (12%) deux sociétés d’in­vestisse­ment, Truf­fle Cap­i­tal et Idin­vest Part­ners. Idin­vest où le groupe Lagardère a investi 11 mil­lions d’eu­ros. Vous avez dit con­flit d’in­térêt ?

Voir notre infographie du groupe Lagardère

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Les réseaux Soros
et la "société ouverte" :
un dossier exclusif

Tout le monde parle des réseaux de George Soros, cet influent Américain d’origine hongroise qui consacre chaque année un milliard de dollars pour étendre la mondialisation libérale libertaire.

En effet, derrière un discours "philanthropique" se cache une entreprise à l'agenda et aux objectifs politiques bien précis. Mais quelle est l’étendue de ce réseau ?

Pour recevoir notre dossier rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66% de votre don).

Derniers portraits ajoutés

Michel Denisot

PORTRAIT — Michel Denisot est né en avril 1945 à Buzançais en Indre, il est jour­nal­iste, pro­duc­teur et ani­ma­teur de télévi­sion, il a égale­ment été prési­dent de deux clubs de foot­ball français.

Laetitia Avia

PORTRAIT — Laeti­tia Avia : « Kara­ba la sor­cière, pourquoi es-tu si méchante ? » Née en 1985 à Livry-Gar­gan de par­ents togo­lais, Laëti­tia Avia a con­nu le par­cours qui fait l’orgueil d’une République s’efforçant pénible­ment de main­tenir un sem­blant d’apparences méri­to­cra­tiques.

Patrick Drahi

PORTRAIT — À la tête d’un empire économique colos­sal, Patrick Drahi a com­mencé à s’intéresser aux médias à par­tir des années 2000, rachetant Libéra­tion, L’Express, L’Expansion, Stu­dio Ciné Live, Lire, Mieux vivre votre argent, Clas­si­ca, etc., avant de lorgn­er vers le groupe Nex­tRa­dioTV.

Ivanne Trippenbach

PORTRAIT — Ivanne Trip­pen­bach est une jour­nal­iste de L’Opinion qui a fait de “l’extrême-droite” son cheval de bataille, a grand coups de dénon­ci­a­tions choc. Pour dia­bolis­er son adver­saire idéologique, la jour­nal­iste n’est pas à un détail près.

Paul Amar

PORTRAIT — Paul Amar est né le 11 jan­vi­er 1950 à Con­stan­tine (Algérie) de Charles (agent de la SNCF) et Julie Ghenas­sia. La famille sera rap­a­triée en 1961 et s’installera dans la région lyon­naise.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision