Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
L’Opinion de Nicolas Beytout financé par les Bettencourt

3 juillet 2013

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | L’Opinion de Nicolas Beytout financé par les Bettencourt

L’Opinion de Nicolas Beytout financé par les Bettencourt

Nicolas Beytout était resté très discret sur les actionnaires de son nouveau bimédia, L’Opinion. « Ça n’a pas beaucoup d’importance » avait-il déclaré à puremedias.com, ajoutant que leur démarche n’était pas politique.

Out­re Nico­las Beytout, qui détient env­i­ron 30 % du cap­i­tal en tant qu’actionnaire majori­taire, les autres investis­seurs demeurent incon­nus. Mais le mys­tère com­mence à s’éclaircir. Le Monde avait déjà spéculé à ce sujet, attribuant à Bernard Arnault, le patron de LVMH, un apport de 6 mil­lions d’euros à titre per­son­nel. Une infor­ma­tion qui avait été aus­sitôt démen­tie par son entourage.

Medi­a­part est allé plus loin en con­sul­tant les comptes au greffe du tri­bunal de com­merce de Paris de la hold­ing de tête de la famille Bet­ten­court, la société Thétis, qui gère leur immense for­tune. Ain­si, il est avéré que Thétis a pris en 2012 une par­tic­i­pa­tion de 13,4 % dans la SAS Bey Médias, société créée par Nico­las Beytout pour lancer L’Opinion. Cette par­tic­i­pa­tion est éval­uée à env­i­ron 3,2 mil­lions d’euros et aurait val­orisé Bey Médias à hau­teur de 23 mil­lions d’euros de cap­i­tal, alors que Beytout assur­ait que celui-ci se trou­vait entre 12 et 15 millions.

« Cela sug­gère donc que Nico­las Beytout s’est octroyé une for­mi­da­ble prime d’émission au début du pro­jet, en val­orisant ses parts dans le cap­i­tal de la société à un niveau beau­coup plus élevé que les parts offertes aux autres investis­seurs », avance Medi­a­part. Con­tac­té par le jour­nal d’Edwy Plenel, Nico­las Beytout n’a ni infir­mé, ni con­fir­mé ces informations.

Lire le por­trait que l’Ojim a con­sacré à Nico­las Beytout

Crédit pho­to : Ojim (cc)

Publicité

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Derniers portraits ajoutés

Michel Cymes

PORTRAIT — “Ani­ma­teur préféré des téléspec­ta­teurs” plusieurs années durant, le doc­teur Michel Cymes est une star de la vul­gar­i­sa­tion médi­cale, que ce soit sur le petit écran ou à la radio. Il est à nou­veau sur le devant de la scène à l’oc­ca­sion de l’épidémie de coronavirus.

Bernard de la Villardière

PORTRAIT — Bernard de la Vil­lardière, né Bernard Berg­er de la Vil­lardière, est un jour­nal­iste et ani­ma­teur de télévi­sion et de radio français. Né en mars 1958 au Rheu, dans le départe­ment d’Ille-et-Vilaine en Bre­tagne, il a trois frères et est désor­mais père de qua­tre enfants.

Alexis Orsini

PORTRAIT — Alex­is Orsi­ni traque les dés­in­for­ma­teurs tous azimuts pour 20 Min­utes. Il se dis­tingue régulière­ment par son manque de scrupules dans la véri­fi­ca­tion des faits et sa célérité à point­er du doigt l’extrême-droite, comme nom­bre de ses confrères

Ruth Elkrief

PORTRAIT — Par­ti­sane d’une droite libérale lib­er­taire et mod­érée, Ruth Elkrief a tou­jours affiché une détes­ta­tion du Front nation­al. Elle défend vigoureuse­ment les droits de l’homme en France, et ceux du sion­isme en Israël.

Franz-Olivier Giesbert

PORTRAIT — Celui qui a quit­té début 2014 la direc­tion du Point a passé sa vie dans une ambiguïté toute assumée avec philoso­phie, jonglant entre la droite et la gauche, entre la cam­pagne et la ville, entre les chèvres et le Siè­cle, entre l’indépendance et la con­nivence. FOG, c’est la schiz­o­phrénie réfléchie.