Accueil | Actualités | Médias | L’Opinion de Nicolas Beytout financé par les Bettencourt
Pub­lié le 3 juillet 2013 | Éti­quettes : , , ,

L’Opinion de Nicolas Beytout financé par les Bettencourt

Nicolas Beytout était resté très discret sur les actionnaires de son nouveau bimédia, L’Opinion. « Ça n’a pas beaucoup d’importance » avait-il déclaré à puremedias.com, ajoutant que leur démarche n’était pas politique.

Outre Nicolas Beytout, qui détient environ 30 % du capital en tant qu’actionnaire majoritaire, les autres investisseurs demeurent inconnus. Mais le mystère commence à s’éclaircir. Le Monde avait déjà spéculé à ce sujet, attribuant à Bernard Arnault, le patron de LVMH, un apport de 6 millions d’euros à titre personnel. Une information qui avait été aussitôt démentie par son entourage.

Mediapart est allé plus loin en consultant les comptes au greffe du tribunal de commerce de Paris de la holding de tête de la famille Bettencourt, la société Thétis, qui gère leur immense fortune. Ainsi, il est avéré que Thétis a pris en 2012 une participation de 13,4 % dans la SAS Bey Médias, société créée par Nicolas Beytout pour lancer L’Opinion. Cette participation est évaluée à environ 3,2 millions d’euros et aurait valorisé Bey Médias à hauteur de 23 millions d’euros de capital, alors que Beytout assurait que celui-ci se trouvait entre 12 et 15 millions.

« Cela suggère donc que Nicolas Beytout s’est octroyé une formidable prime d’émission au début du projet, en valorisant ses parts dans le capital de la société à un niveau beaucoup plus élevé que les parts offertes aux autres investisseurs », avance Mediapart. Contacté par le journal d’Edwy Plenel, Nicolas Beytout n’a ni infirmé, ni confirmé ces informations.

Lire le portrait que l’Ojim a consacré à Nicolas Beytout

Crédit photo : Ojim (cc)

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This