Accueil | Actualités | Médias | Libération invente le quotidien-magazine
Pub­lié le 15 septembre 2013 | Éti­quettes : , ,

Libération invente le quotidien-magazine

Dans un entretien accordé à Renaud Revel de L’Express, le directeur de publication de Libération (actuellement en nette perte de vitesse), Nicolas Demorand, a expliqué son projet de « quotidien-magazine ».

« On a inventé un objet qui cherche à combiner le traitement de l'actualité (...) avec des traitements beaucoup plus approfondis », a commenté Demorand au sujet de cet OVNI qui paraîtra tous les samedis à partir du 14 septembre. Un mixte qui sera une « alternance de formats courts et longs », qui donnera « toute la place à la photo » ainsi qu’aux « grands formats » avec l’ambition d’ « écrire différemment ».

Le choix du samedi ? Un choix stratégique. Au regard des études, Nicolas Demorand a constaté que le public ne lisait plus la presse par « manque de temps » et qu’ « il y [avait] une revitalisation de la diffusion à partir du week-end » ou en vacances, c'est-à-dire quand les gens ont « le temps de lire ». D’où l’idée de ce « quotidien-magazine » qui sortira le samedi et combinera actualité chaude et recul.

« À nous d'inventer des formes d'abonnement » adéquates à la mutation des besoins du lectorat, a ainsi conclu Demorand.

Crédit photo : capture d'écran vidéo L'Express

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This