Accueil | Actualités | Médias | Libération invente le quotidien-magazine
Pub­lié le 15 septembre 2013 | Éti­quettes : , ,

Libération invente le quotidien-magazine

Dans un entretien accordé à Renaud Revel de L’Express, le directeur de publication de Libération (actuellement en nette perte de vitesse), Nicolas Demorand, a expliqué son projet de « quotidien-magazine ».

« On a inventé un objet qui cherche à combiner le traitement de l'actualité (...) avec des traitements beaucoup plus approfondis », a commenté Demorand au sujet de cet OVNI qui paraîtra tous les samedis à partir du 14 septembre. Un mixte qui sera une « alternance de formats courts et longs », qui donnera « toute la place à la photo » ainsi qu’aux « grands formats » avec l’ambition d’ « écrire différemment ».

Le choix du samedi ? Un choix stratégique. Au regard des études, Nicolas Demorand a constaté que le public ne lisait plus la presse par « manque de temps » et qu’ « il y [avait] une revitalisation de la diffusion à partir du week-end » ou en vacances, c'est-à-dire quand les gens ont « le temps de lire ». D’où l’idée de ce « quotidien-magazine » qui sortira le samedi et combinera actualité chaude et recul.

« À nous d'inventer des formes d'abonnement » adéquates à la mutation des besoins du lectorat, a ainsi conclu Demorand.

Crédit photo : capture d'écran vidéo L'Express

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.