Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Accueil | Veille médias | L’Express : pourquoi Christophe Barbier a été éjecté
L’Express : pourquoi Christophe Barbier a été éjecté

16 octobre 2016

Temps de lecture : 2 minutes

Accueil | Veille médias | L’Express : pourquoi Christophe Barbier a été éjecté

L’Express : pourquoi Christophe Barbier a été éjecté

L’Express : pourquoi Christophe Barbier a été éjecté

Le dévissage de la diffusion qui, par voie de conséquence, a entraîné les recettes publicitaires vers le bas, est la cause principale de désaveu de Christophe Barbier. L’homme à l’écharpe rouge brille plus sur les plateaux de télévision qu’en tant que patron de rédaction.

Si offi­cielle­ment Christophe Bar­bi­er a été remer­cié pour le tra­vail effec­tué depuis 10 ans à la tête de la rédac­tion du news­magazine, SFR Média, l’édi­teur, s’est empressé de l’évin­cer, une fois le guichet de départs mis en place à la ren­trée 2015 achevé. Il avait besoin jusque-là de Bar­bi­er pour “tenir” les jour­nal­istes de L’Ex­press. C’est ensuite que les choses se sont gâtées avec la nou­velle for­mule de l’hebdomadaire lancée en mars 2016. Prenant en compte un effec­tif réduit de 40%, cette dernière est con­sid­érée (à rai­son) comme un flop. Regardez plutôt : la dif­fu­sion de L’Ex­press a bais­sé de 20% en 2015–2016 à 369 000 exem­plaires par semaine. Les résul­tats sont encore pires con­cer­nant la vente au numéro : ‑32% à seule­ment 34 705 exem­plaires en moyenne. Dans le même temps, les ventes numériques n’ont pas pris le relais. Au con­traire, elles ont reculé de près de 50% à 1855 exem­plaires ! Une peau de cha­grin pour L’Ex­press où Christophe Bar­bi­er se con­tentera désor­mais de pon­dre un éditorial.

Dans ce con­texte, la tâche de Guil­laume Dubois, le directeur général de SFR Presse et futur directeur de la rédac­tion de L’Ex­press, sera plus qu’ar­due. Ce proche du PDG de SFR Media, Alain Weill, doit réin­ven­ter L’Ex­press a annon­cé son édi­teur. Reste à savoir com­ment, tant les refontes se sont suc­cédées depuis 10 ans. Dubois sera accom­pa­g­né d’i­ci peu de deux adjoints et d’un comité édi­to­r­i­al, dont fer­ont par­tie le patron du web, Éric Met­tout, le directeur adjoint de la rédac­tion, Chris­t­ian Makar­i­an, et le directeur de l’édi­tion, Matthieu Scher­rer. Leur feuille de route : faire revenir d’i­ci deux ans L’Ex­press en tête des news­magazines hexag­o­naux. Il est actuelle­ment troisième der­rière L’Obs et Le Point. Un pari loin d’être gag­né d’a­vance tant la mar­que L’Ex­press sem­ble abîmée auprès des lecteurs.

Voir aussi

Publicité

Sur le même sujet

Related Posts

Derniers portraits ajoutés

Nicolas Demorand

PORTRAIT — Nico­las Demor­and a débuté sa car­rière comme enseignant en lycée pro­fes­sion­nel (Cer­gy) et en class­es pré­para­toires, avant de choisir la voie du jour­nal­isme, en com­mençant comme cri­tique gas­tronomique au Gault&Millau et comme pigiste aux Inrockuptibles.

Pierre Ménès

PORTRAIT — Pierre Ménès, né en juin 1963 à Paris, est un jour­nal­iste sportif français. Car­ac­téris­tiques : une grande gueule et une forte corpulence.

Pierre Plottu

PORTRAIT — Pierre Plot­tu, spé­cial­iste auto­proclamé de l’ex­trême-droite, a l’at­ti­rail du par­fait mil­i­tant. Vic­time col­latérale du virage édi­to­r­i­al de France-Soir, dont il fut viré sans ménage­ment, il prophé­tise dans Libéra­tion et Slate.

Gaël Brustier

PORTRAIT — Poli­to­logue né en 1978, Gaël Brusti­er a longtemps lou­voyé entre plusieurs chapelles de la gauche sou­verain­iste, dans l’e­spoir de rénover une sociale-démoc­ra­tie acquise au néolibéralisme.

François-Régis Hutin

PORTRAIT — Tout en para­doxe, ce patron de presse a régné sans partage sur un empire de presse placé en sit­u­a­tion qua­si-monop­o­lis­tique sur le grand Ouest. Il s’est éteint le 10 décem­bre 2017 à Rennes.