Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
L’Express : pourquoi Christophe Barbier a été éjecté

16 octobre 2016

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | L’Express : pourquoi Christophe Barbier a été éjecté

L’Express : pourquoi Christophe Barbier a été éjecté

Le dévissage de la diffusion qui, par voie de conséquence, a entraîné les recettes publicitaires vers le bas, est la cause principale de désaveu de Christophe Barbier. L’homme à l’écharpe rouge brille plus sur les plateaux de télévision qu’en tant que patron de rédaction.

Si offi­cielle­ment Christophe Bar­bi­er a été remer­cié pour le tra­vail effec­tué depuis 10 ans à la tête de la rédac­tion du news­magazine, SFR Média, l’édi­teur, s’est empressé de l’évin­cer, une fois le guichet de départs mis en place à la ren­trée 2015 achevé. Il avait besoin jusque-là de Bar­bi­er pour “tenir” les jour­nal­istes de L’Ex­press. C’est ensuite que les choses se sont gâtées avec la nou­velle for­mule de l’hebdomadaire lancée en mars 2016. Prenant en compte un effec­tif réduit de 40%, cette dernière est con­sid­érée (à rai­son) comme un flop. Regardez plutôt : la dif­fu­sion de L’Ex­press a bais­sé de 20% en 2015–2016 à 369 000 exem­plaires par semaine. Les résul­tats sont encore pires con­cer­nant la vente au numéro : ‑32% à seule­ment 34 705 exem­plaires en moyenne. Dans le même temps, les ventes numériques n’ont pas pris le relais. Au con­traire, elles ont reculé de près de 50% à 1855 exem­plaires ! Une peau de cha­grin pour L’Ex­press où Christophe Bar­bi­er se con­tentera désor­mais de pon­dre un édi­to­r­i­al.

Dans ce con­texte, la tâche de Guil­laume Dubois, le directeur général de SFR Presse et futur directeur de la rédac­tion de L’Ex­press, sera plus qu’ar­due. Ce proche du PDG de SFR Media, Alain Weill, doit réin­ven­ter L’Ex­press a annon­cé son édi­teur. Reste à savoir com­ment, tant les refontes se sont suc­cédées depuis 10 ans. Dubois sera accom­pa­g­né d’i­ci peu de deux adjoints et d’un comité édi­to­r­i­al, dont fer­ont par­tie le patron du web, Éric Met­tout, le directeur adjoint de la rédac­tion, Chris­t­ian Makar­i­an, et le directeur de l’édi­tion, Matthieu Scher­rer. Leur feuille de route : faire revenir d’i­ci deux ans L’Ex­press en tête des news­magazines hexag­o­naux. Il est actuelle­ment troisième der­rière L’Obs et Le Point. Un pari loin d’être gag­né d’a­vance tant la mar­que L’Ex­press sem­ble abîmée auprès des lecteurs.

Voir aussi

Sur le même sujet

Related Posts

Derniers portraits ajoutés

Yann Barthès

PORTRAIT — Avec sa belle gueule et sa décon­trac­tion cor­ro­sive, Yann Barthès est devenu en quelques années le gen­dre idéal de la mère de famille con­seil­lère déco dans le Marais, ou son fan­tasme télé le plus avouable.

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

Éric Brunet

PORTRAIT — Né en juil­let 1964 à Chi­non (Indre et Loire) d’un père ingénieur à EDF et d’une mère compt­able, Éric Brunet est un chroniqueur, ani­ma­teur radio et essay­iste français con­nu pour son engage­ment à droite et son sou­tien incon­di­tion­nel à Nico­las Sarkozy.

Salhia Brakhlia

PORTRAIT — Sal­hia Brakhlia a apporté, avec suc­cès, les méth­odes con­tro­ver­sées du Petit Jour­nal sur BFMTV. Le mélange détonne.

Caroline Monnot

PORTRAIT — Car­o­line Mon­not est une jour­nal­iste aimant se représen­ter sur les réseaux soci­aux avec une tête d’autruche, libre à cha­cun d’en faire sa pro­pre inter­pré­ta­tion. Elle tra­vaille au jour­nal Le Monde depuis 25 ans, chef adjointe du ser­vice poli­tique, elle se con­cen­tre prin­ci­pale­ment sur les rad­i­cal­ités poli­tiques.