Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Les sites d’info piégés par de faux contributeurs

6 octobre 2013

Temps de lecture : 1 minute
Accueil | Veille médias | Les sites d’info piégés par de faux contributeurs

Les sites d’info piégés par de faux contributeurs

6 octobre 2013

Temps de lecture : 1 minute

Le Nouvel Observateur, le Huffington Post, L’Express, le Journal du Net, Médiapart, Capital, Les Échos… de nombreux sites d’information réputés ont été victimes, dans leur rubrique de libre expression respective, de faux contributeurs qui, en réalité, assuraient la promotion d’une entreprise, d’une cause ou d’un pays.

C’est ce que révèle une enquête minu­tieuse du Jour­nal du Net. Sous de faux noms (Marc Chevri­er, Nick­las Boden, Jean-Sébastien Bamvil­la), de faux pro­fils avec de fauss­es pho­tos d’identité, des auteurs assurent la pro­mo­tion de divers organ­ismes sous cou­vert d’un arti­cle pré­ten­du­ment objec­tif. « Ils prof­i­tent aus­si des audi­ences des sites médias pour dop­er leur référence­ment en plaçant des liens pointant vers les pages de leurs clients », assure l’article.

De nom­breux sites ont ain­si été piégés. Par exem­ple : « Les infor­ma­tions que don­nait ce Marc Chevri­er étaient vraies. On peut penser qu’il était mal inten­tion­né car il se sert du site pour asseoir sa légitim­ité ailleurs. Nous devons nous méfi­er des faux vrais noms, et véri­fi­er les titres », a com­men­té Adrien Séné­cat, com­mu­ni­ty man­ag­er d’Express Your­self.

« C’est une bonne leçon pour nous : cela nous pousse à redou­bler de vig­i­lance », a aus­si recon­nu Aude Baron, rédac­trice en chef du Plus-Nou­v­el Obs, « même si nous devons rel­a­tivis­er car il n’y a eu de souci que sur une des 50.000 con­tri­bu­tions”. “Cela accroît notre méfi­ance face aux agences de com’ qui veu­lent nous manip­uler. Le con­tenu en ques­tion était intéres­sant et assez nuancé. Du beau tra­vail, il faut le reconnaître ».

« C’est un des risques du méti­er. Depuis, nous avons ren­for­cé notre proces­sus de véri­fi­ca­tion. Mais il est intéres­sant que nous ne soyons pas les seuls et qu’il y ait une ten­dance de fond », ajoute Marc Botte, du Huff­in­g­ton Post.

Crédit pho­to : Celal Teber via SXC (cc)

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés