Accueil | Actualités | Médias | Les journaux touchent de nouveaux lecteurs grâce à internet
Pub­lié le 7 octobre 2013 | Éti­quettes : , , , ,

Les journaux touchent de nouveaux lecteurs grâce à internet

Selon une enquête ONE récente d'Audipresse, se portant sur la période comprise entre juillet 2012 et juillet 2013, la consultation d'articles sur internet donne envie de lire des quotidiens papiers et magazines.

L'étude révèle que l'audience de la presse en ligne a augmenté de 14 % sur un an. Les tablettes affichent une poussée de 24 %. Une concurrence à la presse papier ? L'étude semble démontrer le contraire : la consommation d'informations sur internet… stimulerait les ventes de presse écrite.

L'audience de celle-ci serait en pleine croissance : 0,5 % en un an, 49,8 millions de lecteurs chaque mois. Aussi, 34,4 millions de personnes lisent un titre de presse chaque jour.

Le Figaro est le titre qui a gagné le plus de lecteurs en un an : une hausse de 8 %, soit 100 000 lecteurs supplémentaires. Le Parisien reste le plus lu (2,47 millions) mais son audience est en baisse de 2,5 %.

Ouest-France est le quotidien régional le plus lu (2,56 millions de lecteurs) quand Paris Match garde la tête des magazines (3,68 millions de lecteurs).

Selon l'étude ONE d'Audipresse, c'est donc bien grâce à leur présence sur internet que les journaux papiers voient leur audience augmenter.

Crédit photo : hoboton via SXC (cc)

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.