Accueil | Actualités | Médias | Les conseils de lecture de Jean-Luc Mélenchon
Pub­lié le 11 mai 2013 | Éti­quettes : , , ,

Les conseils de lecture de Jean-Luc Mélenchon

On sait que les relations entre Jean-Luc Mélenchon et les journalistes sont assez fluctuantes.

Ainsi, le chef de file du Front de gauche n'avait pas hésité à qualifier Le Monde, par un jeu de mots habile, de « grand journal de révérences », dans un billet posté sur son blog, le 12 avril dernier.

Moins d'un mois plus tard, Jean-Luc Mélenchon récidive, suite à un portrait peu flatteur, selon lui, paru dans M, le magazine du quotidien. « Le journal Le Monde n'est plus un journal très sérieux », déclare-t-il à Jean-Jacques Bourdin, sur RMC. « J'invite plutôt à lire Les Échos, L'Humanité ou Le Figaro qui sont des journaux sérieux dans lesquels il y a quelque chose dedans ».

Quelques heures après l'émission, l'ancien candidat à la présidentielle confirme dans un tweet : « inutile d'acheter @lemondefr qui publie un dossier attrape-nigaud de ragots copiés-collés et faux déjà lus partout ». On ne peut pas être plus clair.

Que Mélenchon fasse de la pub pour L'Humanité, on comprend, mais « moins pour Le Figaro et Les Échos, venant de ce pourfendeur régulier des idées libérales » s'étonne Le Lab.

Faut-il y voir l'alliance du capital et du prolétariat contre un Monde social traître ?

Source : Le Lab - dessin : © Milady de Winter pour l'Ojim

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This