Accueil | Actualités | Médias | Les conseils de lecture de Jean-Luc Mélenchon
Pub­lié le 11 mai 2013 | Éti­quettes : , , ,

Les conseils de lecture de Jean-Luc Mélenchon

On sait que les relations entre Jean-Luc Mélenchon et les journalistes sont assez fluctuantes.

Ainsi, le chef de file du Front de gauche n'avait pas hésité à qualifier Le Monde, par un jeu de mots habile, de « grand journal de révérences », dans un billet posté sur son blog, le 12 avril dernier.

Moins d'un mois plus tard, Jean-Luc Mélenchon récidive, suite à un portrait peu flatteur, selon lui, paru dans M, le magazine du quotidien. « Le journal Le Monde n'est plus un journal très sérieux », déclare-t-il à Jean-Jacques Bourdin, sur RMC. « J'invite plutôt à lire Les Échos, L'Humanité ou Le Figaro qui sont des journaux sérieux dans lesquels il y a quelque chose dedans ».

Quelques heures après l'émission, l'ancien candidat à la présidentielle confirme dans un tweet : « inutile d'acheter @lemondefr qui publie un dossier attrape-nigaud de ragots copiés-collés et faux déjà lus partout ». On ne peut pas être plus clair.

Que Mélenchon fasse de la pub pour L'Humanité, on comprend, mais « moins pour Le Figaro et Les Échos, venant de ce pourfendeur régulier des idées libérales » s'étonne Le Lab.

Faut-il y voir l'alliance du capital et du prolétariat contre un Monde social traître ?

Source : Le Lab - dessin : © Milady de Winter pour l'Ojim

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.

Share This