Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
L’Équipe au régime sec

14 juin 2020

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | L’Équipe au régime sec

L’Équipe au régime sec

14 juin 2020

Temps de lecture : 2 minutes

L’Équipe est le navire amiral du groupe Amaury (infographie), mais on trouve aussi dans le groupe France Football, Vélo Magazine, Vélo Magazine, Paris-Nice, Paris-Roubaix, Dakar, Journal du golf et quelques autres entreprises. Toutes activités sportives ou para sportives plombées par la crise sanitaire, avec à la clé un sérieux tour de vis social et financier.

Covid + Presstalis + pas de compétitions

Les affres de l’agonie de Presstal­is dont nous avons abon­dam­ment par­lé, plus la fer­me­ture d’un cer­tain nom­bre de points de ventes de presse, plus les mesures de con­fine­ment, plus l’arrêt pré­coce des grands cham­pi­onnats ont entraîné un manque à gag­n­er annuel supérieur à 30M€, entraî­nant des pertes prob­a­bles de la moitié de ce chiffre pour le pôle Équipe.

Le groupe espère rebondir en 2021/2023 avec le retour des grandes com­péti­tions : JO de Tokyo (reportés en 2021), Mon­di­al de foot­ball (Qatar 2022), Coupe du monde de rug­by (2023 France) avant la manne des JO de Paris en 2024.

+10 et –10

Entretemps le groupe veut réduire la voil­ure en deman­dant aux salariés (350 per­son­nes dont 300 jour­nal­istes) d’augmenter le temps de tra­vail en gag­nant moins, du Sarkozy à l’envers. 10% de temps de tra­vail en plus de 190 à 206 jours par an, en renonçant à une par­tie des RTT. Moins de masse salar­i­ale c’est dimin­uer tem­po­raire­ment les salaires de 10%, la direc­tion mon­trant l’exemple avec une réduc­tion de 15% et la famille Amau­ry renonçant à la moitié de sa rede­vance annuelle.

Une clause de retour à meilleure for­tune dès 2021 per­me­t­trait en théorie de rétablir les salaires antérieurs tout en béné­fi­ciant d’une prime d’intéressement. Les plus âgés seraient vive­ment encour­agés à pren­dre une retraite anticipée. Les négo­ci­a­tions ont com­mencé avec des syn­di­cats vent debout au moment où une par­tie des salariés est encore en télé­tra­vail. Une ren­trée vrai­ment sportive pour le groupe Amaury.

Mots-clefs : ,

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés