Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Accueil | Veille médias | Changement de tête au groupe Amaury : Jean-Louis Pelé remplacé par Laurent Prud’homme
Changement de tête au groupe Amaury : Jean-Louis Pelé remplacé par Laurent Prud’homme

9 mars 2021

Temps de lecture : < 1 minute

Accueil | Veille médias | Changement de tête au groupe Amaury : Jean-Louis Pelé remplacé par Laurent Prud’homme

Changement de tête au groupe Amaury : Jean-Louis Pelé remplacé par Laurent Prud’homme

Changement de tête au groupe Amaury : Jean-Louis Pelé remplacé par Laurent Prud’homme

Depuis le décès de Philippe Amaury en 2006 et l’accession de Marie-Odile Amaury au poste de PDG du groupe (L’Equipe, ASO organisateur du tour de France et d’autres évènements sportifs), la valse des dirigeants se poursuit.

Trois petits tours et puis s’en vont

Mar­tin Desprez, Jean-Pierre Cour­col, Philippe Cor­li, Cyril Linette et main­tenant Jean-Louis Pelé auront pris les rênes puis quit­té le navire Amau­ry. Jean-Louis Pelé arrivé en 2010 dans la direc­tion des ressources humaines était à la tête du groupe depuis 2018, trois petites années seule­ment. Il quitte l’entreprise en plein PSE (com­pren­dre réduc­tion d’effectifs) après une grève de 14 jours du quo­ti­di­en sportif L’Équipe en jan­vi­er 2021. Il sera rem­placé par Lau­rent Prud’homme qui vient de Dis­cov­ery France.

Craintes à Nice-Matin

Jean-Louis Pelé est appelé par Xavier Niel, nou­veau pro­prié­taire de Nice-Matin, pour… lancer ou accélér­er un PSE qui ver­ra le départ de 60 à 80 postes du quo­ti­di­en niçois, devenu très proche du maire de Nice. Rap­pelons que les salariés du groupe Nice-Matin s’étaient pronon­cés à 60% en faveur du pro­jet con­cur­rent d’Iskandar Safa (pro­prié­taire de Valeurs Actuelles) mais que les jour­nal­istes avaient voté à 93% pour le pro­jet Niel.

Voir notre vidéo sur l’offensive de Xavier Niel sur la presse régionale

Publicité

Derniers portraits ajoutés

Pierre Plottu

PORTRAIT — Pierre Plot­tu, spé­cial­iste auto­proclamé de l’ex­trême-droite, a l’at­ti­rail du par­fait mil­i­tant. Vic­time col­latérale du virage édi­to­r­i­al de France-Soir, dont il fut viré sans ménage­ment, il prophé­tise dans Libéra­tion et Slate.

Gaël Brustier

PORTRAIT — Poli­to­logue né en 1978, Gaël Brusti­er a longtemps lou­voyé entre plusieurs chapelles de la gauche sou­verain­iste, dans l’e­spoir de rénover une sociale-démoc­ra­tie acquise au néolibéralisme.

François-Régis Hutin

PORTRAIT — Tout en para­doxe, ce patron de presse a régné sans partage sur un empire de presse placé en sit­u­a­tion qua­si-monop­o­lis­tique sur le grand Ouest. Il s’est éteint le 10 décem­bre 2017 à Rennes.

Stéphane Simon

Le pro­duc­teur de Thier­ry Ardis­son n’est pas à une con­tra­dic­tion près : s’at­ti­rant les foudres de la droite sou­verain­iste lors de l’ère trans­gres­sive et imper­ti­nente des années 90, il s’arrange pour qu’elle lui mange dans la main trente ans plus tard.

Michel Cymes

PORTRAIT — “Ani­ma­teur préféré des téléspec­ta­teurs” plusieurs années durant, le doc­teur Michel Cymes est une star de la vul­gar­i­sa­tion médi­cale, que ce soit sur le petit écran ou à la radio. Il est à nou­veau sur le devant de la scène à l’oc­ca­sion de l’épidémie de coronavirus.