Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Accueil | Veille médias | Le Vanity Fair français est arrivé : 93 pages de publicité
Le Vanity Fair français est arrivé : 93 pages de publicité

27 juin 2013

Temps de lecture : < 1 minute

Accueil | Veille médias | Le Vanity Fair français est arrivé : 93 pages de publicité

Le Vanity Fair français est arrivé : 93 pages de publicité

Le Vanity Fair français est arrivé : 93 pages de publicité

Hier, mercredi 26 juin, la référence de la presse magazine américaine, Vanity Fair, a fait son arrivée dans les kiosques français.

Ce nou­veau venu, dont Michel Denisot est le directeur de la rédac­tion, inquiète beau­coup ses con­cur­rents. Le marché pub­lic­i­taire lié aux mag­a­zines de mode est en effet l’un des seuls qui se main­ti­enne, et ce poids lourd pour­rait bien s’attribuer la part du lion. À titre d’exemple, le numéro de lance­ment, ven­du 2 euros, com­porte déjà 93 pages de pub­lic­ité. Selon cer­taines sources, les espaces seraient réservés jusqu’en décembre.

« Le marché s’af­fole parce qu’il voit débar­quer un con­cur­rent de poids dans une con­jonc­ture dif­fi­cile. (…) C’est une mar­que mon­di­ale, et cette dimen­sion est très impor­tante dans l’e­sprit des investis­seurs », déclare au Monde, Luciano Bosio, con­sul­tant médias. « Les annon­ceurs du luxe y sont allés sans même voir le pro­duit ! », souligne Véronique Pri­ou, direc­trice de l’achat presse chez Viva­ki. Les recettes pub­lic­i­taires peu­vent en effet représen­ter jusqu’à 80 % du chiffre d’af­faires selon les plans de Condé Nast, l’éditeur du magazine.

En par­al­lèle, quelques inter­ro­ga­tions pla­nent au-dessus du choix de Michel Denisot à la tête de la rédac­tion. Celui-ci qui a fait per­dre de la vitesse au « Grand Jour­nal » est-il l’homme de la situation ?

Le pre­mier numéro est tiré à 400 000 exem­plaires. L’ob­jec­tif de vente cette année est de 85 000 numéros et à terme de 100 000.

Voir aussi : La presse magazine est-elle en bonne santé ?

Crédit pho­to : mon­tage Ojim (cc)

Publicité

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Derniers portraits ajoutés

Nicolas Demorand

PORTRAIT — Nico­las Demor­and a débuté sa car­rière comme enseignant en lycée pro­fes­sion­nel (Cer­gy) et en class­es pré­para­toires, avant de choisir la voie du jour­nal­isme, en com­mençant comme cri­tique gas­tronomique au Gault&Millau et comme pigiste aux Inrockuptibles.

Pierre Ménès

PORTRAIT — Pierre Ménès, né en juin 1963 à Paris, est un jour­nal­iste sportif français. Car­ac­téris­tiques : une grande gueule et une forte corpulence.

Pierre Plottu

PORTRAIT — Pierre Plot­tu, spé­cial­iste auto­proclamé de l’ex­trême-droite, a l’at­ti­rail du par­fait mil­i­tant. Vic­time col­latérale du virage édi­to­r­i­al de France-Soir, dont il fut viré sans ménage­ment, il prophé­tise dans Libéra­tion et Slate.

Gaël Brustier

PORTRAIT — Poli­to­logue né en 1978, Gaël Brusti­er a longtemps lou­voyé entre plusieurs chapelles de la gauche sou­verain­iste, dans l’e­spoir de rénover une sociale-démoc­ra­tie acquise au néolibéralisme.

François-Régis Hutin

PORTRAIT — Tout en para­doxe, ce patron de presse a régné sans partage sur un empire de presse placé en sit­u­a­tion qua­si-monop­o­lis­tique sur le grand Ouest. Il s’est éteint le 10 décem­bre 2017 à Rennes.