Accueil | Actualités | Médias | Le Grand Journal voulait recruter Sarkozy comme chroniqueur foot
Pub­lié le 2 juillet 2014 | Éti­quettes : , ,

Le Grand Journal voulait recruter Sarkozy comme chroniqueur foot

Invité mercredi dernier par l'Union des Jeunes pour le progrès (des jeunes gaullistes), où il a reçu le prix de l'Appel du 18 juin, Nicolas Sarkozy a confié avoir été approché par le « Grand Journal » de Canal.

L'émission animée par Antoine de Caunes souhaitait en effet compter l'ancien président parmi ses commentateurs pour la Coupe du monde de football 2014. Grand amateur de football, Nicolas Sarkozy n'a pourtant pas accepté la proposition.

Contactés par « Le Lab » d'Europe 1, les proches de l'ancien chef de l'État ont confirmé que « Nicolas Sarkozy a reçu de très nombreuses sollicitations, dont une, à l'état d'ébauche, pour parler foot ». Sur le ton de l'humour, Nicolas Sarkozy a également confié aux journalistes qui l'interrogeaient qu'il ne se rendrait pas au Brésil pour voir l'équipe de France, « sauf si Le Monde me demande d'être son correspondant ».

Et celui-ci de conclure : « Si c'est pour aller ânonner trois trucs [...] Si c'est pour dire combien l'équipe de France est merveilleuse, dans la bouche de ceux-là même qui ont dit combien elle était épouvantable, bon... »

Lire également notre dossier « L'esprit Canal : derrière la dérision, le fanatisme »

Crédit photo : downingstreet via Flickr (cc)

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux