Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Le tchèque Daniel Kretinsky s’invite au Monde de Pigasse

19 octobre 2018

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Le tchèque Daniel Kretinsky s’invite au Monde de Pigasse

Le tchèque Daniel Kretinsky s’invite au Monde de Pigasse

Nous vous avions déjà présenté Daniel Kretinsky, nouveau propriétaire de l’hebdomadaire Marianne, en cours de rachat de Elle en France et d’autres publications du groupe Lagardère Active. Par un coup d’éclat, Kretinsky prend une participation minoritaire au Monde, via les parts détenues par Matthieu Pigasse.

Le Monde Libre un ménage à trois plus un

En 2010, lors du rachat du jour­nal du soir, un trio est con­sti­tué de Pierre Bergé (décédé), Xavier Niel (son info­gra­phie ici), Matthieu Pigasse (son info­gra­phie ici) auquel se joint le groupe espag­nol Prisa. Leur société Le Monde Libre détient 75% des actions du jour­nal. Mais la répar­ti­tion pré­cise des actions entre les trois per­son­nes physiques est cachée (si un lecteur peut nous éclair­er, mer­ci). Prisa annonçant ne détenir que le cinquième des parts, si on prend une répar­ti­tion égal­i­taire, Matthieu Pigasse détient a min­i­ma 20% des actions du groupe Le Monde, peut être plus.

Le Nouveau Monde tangue

De son côté Pigasse agit via sa hold­ing NEI Nou­velles Edi­tions Indépen­dantes (Inrocks, Radio Nova, etc) qui détient les parts du Monde Libre via une autre société Le Nou­veau Monde. On par­le d’un rachat entre 40 et 49% des parts sans savoir pré­cisé­ment si seule la société Le Nou­veau Monde est con­cernée ou s’il s’agit des NEI. Dans les deux cas une par­tic­i­pa­tion de 49% laisse le pou­voir à Matthieu Pigasse qui est majori­taire. Mais on voit mal pourquoi Kretinsky (auquel des sources tchèques prê­tent l’intention de racheter Le Monde) se con­tenterait de 40% une sim­ple minorité de blocage ou même de 49% qui n’apporte rien de plus.

Et les affaires personnelles de Pigasse aussi

Les affaires médi­a­tiques per­son­nelles de Pigasse ne vont pas très bien. Les Inrocks sont en panne et licen­cient, Radio Nova ne va guère mieux, il n’est pas cer­tain que Rock en Seine soit béné­fi­ci­aire. Medi­aWan (voir infra) a besoin de cap­i­taux. Il recherche donc un parte­naire financier. La ten­ta­tion est grande (même s’il s’en défend) de laiss­er sa par­tic­i­pa­tion au Monde au Tchèque pour se con­sacr­er aux sociétés en nom pro­pre dépen­dant des NEI, sa hold­ing per­son­nelle. Ou encore inve­stir dans MediaOne en asso­ci­a­tion avec Xavier Niel et Pierre Antoine Cap­ton, un fonds d’investissement médias où Pigasse annonçait en févri­er 2016, vouloir injecter trois mil­liards d’euros avec ses asso­ciés.

Inquiétude du Pôle d’indépendance du groupe Le Monde

Le Pôle d’indépendance qui regroupe lecteurs, rédac­teurs, salariés, fon­da­teurs dis­pose d’un droit de regard mais sa posi­tion minori­taire ne lui donne pas de droit de veto devant l’arrivée d’un nou­v­el entrant. Son com­mu­niqué mar­que l’anxiété des minori­taires, placés de fait hors jeu.

« Face à la bru­tal­ité de cette annonce, le Pôle d’indépendance souhaite s’entretenir rapi­de­ment avec les action­naires majori­taires du groupe. Il demande égale­ment à ren­con­tr­er M. Kretinsky ou son représen­tant en France pour éclair­cir ses inten­tions et obtenir de sa part les garanties indis­pens­ables du respect des valeurs et règles d’indépendance qui régis­sent l’ensemble des titres du groupe Le Monde.
Le Pôle d’indépendance organ­is­era dans les plus brefs délais une réu­nion d’information des per­son­nels. »

Les grandes manœu­vres ont com­mencé, Xavier Niel dont l’empire télé­phonique Free a per­du de sa superbe pour­rait être ten­té de sor­tir avec béné­fices, Pigasse com­mence à ven­dre, la suc­ces­sion de Pierre Bergé est admin­istrée par son ancien amant plus intéressé par l’art des jardins que celui des médias. Qui pour­rait se cacher der­rière Daniel Kretinsky et dans quels des­seins ? Nous le saurons dans les prochains épisodes qui peut-être nous sur­pren­dront tout autant que les acteurs du Pôle d’indépendance.

Pho­to : Cap­ture d’écran vidéo Kryštof Raš­ka. DR
Voir aussi

Info­gra­phie : Matthieu Pigasse

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Derniers portraits ajoutés

Yann Barthès

PORTRAIT — Avec sa belle gueule et sa décon­trac­tion cor­ro­sive, Yann Barthès est devenu en quelques années le gen­dre idéal de la mère de famille con­seil­lère déco dans le Marais, ou son fan­tasme télé le plus avouable.

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

Éric Brunet

PORTRAIT — Né en juil­let 1964 à Chi­non (Indre et Loire) d’un père ingénieur à EDF et d’une mère compt­able, Éric Brunet est un chroniqueur, ani­ma­teur radio et essay­iste français con­nu pour son engage­ment à droite et son sou­tien incon­di­tion­nel à Nico­las Sarkozy.

Salhia Brakhlia

PORTRAIT — Sal­hia Brakhlia a apporté, avec suc­cès, les méth­odes con­tro­ver­sées du Petit Jour­nal sur BFMTV. Le mélange détonne.

Caroline Monnot

PORTRAIT — Car­o­line Mon­not est une jour­nal­iste aimant se représen­ter sur les réseaux soci­aux avec une tête d’autruche, libre à cha­cun d’en faire sa pro­pre inter­pré­ta­tion. Elle tra­vaille au jour­nal Le Monde depuis 25 ans, chef adjointe du ser­vice poli­tique, elle se con­cen­tre prin­ci­pale­ment sur les rad­i­cal­ités poli­tiques.