Accueil | Actualités | Médias | Pigasse, Niel et Capton veulent investir plusieurs milliards dans les médias
Pub­lié le 7 février 2016 | Éti­quettes : , , ,

Pigasse, Niel et Capton veulent investir plusieurs milliards dans les médias

Dans un entretien accordé à la revue Tank, Matthieu Pigasse a évoqué Media One, son projet de fonds d'investissement en cours de création avec de Xavier Niel et Pierre-Antoine Capton.

Alors que le Figaro annonçait, en octobre dernier, que la dotation initiale serait de 500 millions d'euros, Pigasse voit beaucoup plus gros. « En réalité, c'est un montant de départ. Cela permet d'avoir un levier d'endettement bien plus élevé, de l'ordre de trois milliards d'euros », a expliqué le banquier d'affaires dont l'appétit semble sans limite.

Déjà copropriétaire du Monde (avec Xavier Niel et Pierre Bergé), de L'Obs, propriétaire des Inrocks et de Radio Nova, Matthieu Pigasse veut pousser plus loin le monopole des grands groupes sur les médias avec Media One, dont il veut faire un mastodonte du secteur. « Une fois que le fonds sera coté, on pourra procéder à d'autres augmentations de capital, cela représente une force de frappe de plusieurs milliards », ajoute-t-il.

Pour lui, « le constat est très simple, celui de la consolidation en cours des médias, non seulement en France mais aussi en Europe ». Ainsi, pour « jouer un rôle », le trio s'est lancé dans la création de cette SPAC, un « fonds coté qui va servir à faire des acquisitions dans le monde des médias en Europe ».

S'il ne donne pas l'identité de sa première proie, Pigasse assure « l'avoir en tête ». Selon ses dires, sa première acquisition aura lieu avant l'été.

Voir notre infographie de Matthieu Pigasse et celle de Xavier Niel.

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux