Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Le Monde riposte et dénonce la « complotite » de Kempf
Publié le 

10 septembre 2013

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Le Monde riposte et dénonce la « complotite » de Kempf

Le Monde riposte et dénonce la « complotite » de Kempf

Dans un article intitulé « Verts de rage », le médiateur et la direction du Monde ont répondu aux attaques d’Hervé Kempf.

Celui-ci a quit­té, le 2 sep­tem­bre dernier, le quo­ti­di­en alors qu’il y occu­pait un poste de chroniqueur dans la rubrique Écolo­gie. Réfugié sur le site gra­tu­it Reporterre.net, Kempf y a accusé « la cen­sure mise en œuvre par sa direc­tion, qui [l]’a empêché de pour­suiv­re dans ce jour­nal enquêtes et reportages sur le dossier de Notre-Dame-des-Lan­des ».

Pas­cal Galin­ier, le médi­a­teur du Monde, a réa­gi dans un arti­cle pub­lié ce jeu­di 5 sep­tem­bre. Après avoir dénon­cé une rup­ture « soigneuse­ment mise en scène » et un « véri­ta­ble réquisi­toire » con­tre le jour­nal, il donne la parole aux dirigeants du Monde.

Didi­er Pour­query, directeur adjoint de la rédac­tion à l’époque du lit­ige, estime qu’« Hervé Kempf a été sur place en payant son voy­age et en prenant un jour de vacances, mon­trant par là qu’il était bien par­tie prenante du con­flit en ques­tion ». « Pour moi, son tra­vail de chroniqueur n’é­tait pas en cause. Nous avons sim­ple­ment envoyé sur place un reporter du ser­vice Planète, habitué de la cou­ver­ture de ce genre de con­flits mais sans par­ti pris par­ti­c­uli­er », ajoute-t-il avant de con­clure : « Ce serait à refaire, je prendrais exacte­ment la même déci­sion. »

De son côté, Alain Fra­chon, alors directeur par intérim du jour­nal, renchérit : « Du temps où il était au Monde, Hervé Kempf n’a jamais con­testé un instant qu’il avait dis­posé d’une totale lib­erté dans sa chronique. Il y a mené avec tal­ent tous les com­bats qui lui tenaient à cœur. Mais l’une de ces batailles, le deux­ième aéro­port de Nantes, eût dû l’amen­er de lui-même à se désis­ter de la cou­ver­ture factuelle de cet événe­ment. Il ne l’a pas voulu. C’est une autre con­cep­tion de la presse, un point de désac­cord noble. Qu’il cherche main­tenant à l’ex­pli­quer en invo­quant je ne sais quels intérêts cap­i­tal­is­tiques que nous auri­ons voulu défendre, c’est de la ‘com­plotite’, une insin­u­a­tion déli­rante et infamante de la part d’un vieux con­frère. »

La Société des rédac­teurs du Monde a, quant à elle, « regret­té » et « réfuté » la posi­tion d’Hervé Kempf, rap­pelant « qu’au Monde les jour­nal­istes tra­vail­lent libre­ment ». Et celle-ci d’ajouter : « Hervé Kempf a pris l’ini­tia­tive de quit­ter le jour­nal. Un mois après avoir touché ses indem­nités de départ, il jette l’op­pro­bre sur la col­lec­tiv­ité où il a tra­vail­lé pen­dant quinze ans. Cela n’est pas cor­rect. Hervé Kempf n’est pas un mar­tyr du Monde. »

Enfin, la patronne du Monde, Natal­ie Nougayrède, a déclaré que « con­traire­ment à ce qu’il pré­tend, Hervé Kempf n’a jamais fait l’ob­jet de la moin­dre cen­sure au Monde ». Quant à l’avenir : « Hervé Kempf a décidé de quit­ter Le Monde de sa pro­pre ini­tia­tive. Il sera prochaine­ment rem­placé dans nos pages en tant que chroniqueur sur les ques­tions d’en­vi­ron­nement – un thème que Le Monde entend con­tin­uer de traiter dans toute sa richesse. »

Crédit pho­to : cap­ture d’écran site lemonde.fr

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Téléchargement

Poubelle la vie :
un dossier exclusif

Cela dure depuis quinze ans et diffuse chaque soir tous les stéréotypes « progressistes » les plus éculés...
Après le dossier Yann Barthes, voici un dossier exclusif sur la série Plus belle la vie alias “Poubelle la vie”, machine de guerre idéologique du monde libéral libertaire.
Pour le recevoir rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66 %).

Derniers portraits ajoutés

Étienne Gernelle

PORTRAIT — « C’est le sys­tème de Franz. Il jette des gens dans un aquar­i­um puis il regarde com­ment ça se passe. » Entré au Point en 2001, Éti­enne Ger­nelle est une pure expéri­men­ta­tion de Franz-Olivi­er Gies­bert.

Michel Cymes

PORTRAIT — “Ani­ma­teur préféré des téléspec­ta­teurs” plusieurs années durant, le doc­teur Michel Cymes est une star de la vul­gar­i­sa­tion médi­cale, que ce soit sur le petit écran ou à la radio. Il est à nou­veau sur le devant de la scène à l’oc­ca­sion de l’épidémie de coro­n­avirus.

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

Cyrille Eldin

PORTRAIT — Né au Ches­nay, près de Ver­sailles, en mai 1973, Cyrille Eldin est un acteur et ani­ma­teur français. Il accède à la célébrité en 2016, lorsqu’il rem­place Yann Barthès à la tête du « Petit Jour­nal » sur Canal Plus.

Christophe Alévêque

PORTRAIT — Né le 29 octo­bre 1963 au Creusot (71), Christophe Alévêque est un humoriste « engagé » à gauche. Il fait par­tie depuis 2016 du pool d’hu­moristes offi­ciels de France Inter, mis­sion­nés pour démolir, avec l’ar­gent du con­tribuable, les enne­mis poli­tiques et idéologiques de l’État social­iste.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision