Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Accueil | Veille médias | « Le Grand 8 » : D8 boit la tasse
<span class="dquo">«</span> Le Grand 8 » : D8 boit la tasse

26 novembre 2012

Temps de lecture : < 1 minute

Accueil | Veille médias | « Le Grand 8 » : D8 boit la tasse

« Le Grand 8 » : D8 boit la tasse

« Le Grand 8 » : D8 boit la tasse

Bien que sur­payées, les « bour­geois­es médi­a­tiques » de D8 (Lau­rence Fer­rari, Rose­lyne Bach­e­lot, Audrey Pul­var, Élis­a­beth Bost et Hap­satou Sy) n’ar­rivent pas à attir­er et, surtout, à fidélis­er la femme au foy­er. « Le Grand 8 », l’émission « 100% girl pow­er » qui a fait, sou­venez-vous, l’ob­jet d’un matraquage pub­lic­i­taire impor­tant lors du lance­ment de la chaîne bran­chouille, a rassem­blé 150 000 téléspec­ta­teurs la pre­mière semaine (1,3% de part de marché), 101 000 la deux­ième (1,2% de PDM), 90 000 la troisième (0,7% de PDM)… pour se sta­bilis­er aux alen­tours des 60–70 000 (0,5–0,6% de PDM). C’est (beau­coup) moins bien que la série améri­caine Papa Schultz, pour­tant mul­ti­red­if­fusée et datant des années 60, que pro­po­sait il y a un an à la même péri­ode Direct 8. Et encore, on ne par­le là que des 4 pre­miers jours de la semaine. Car le ven­dre­di, Rose­lyne et Cie arrê­tent de « faire sem­blant de ressem­bler à la femme au foy­er », c’est jour de « Best Of » et « Le Grand 8 » ne rassem­ble en moyenne que 0,4% de PDM… On est loin des 4% visés par le Groupe Canal + en 2015 ! Mais celui-ci sem­ble vouloir laiss­er du temps au pro­gramme (2 ans, a récem­ment révélé Rose­lyne Bach­e­lot sur Europe 1) pour s’im­pos­er et parie sur des mod­i­fi­ca­tions d’ho­raires. Débu­tant ini­tiale­ment à 12h20, il a com­mencé à 12h10 à par­tir du 5 novem­bre dernier et pour­rait être avancé à 11h30, indique Voici, afin d’éviter une con­fronta­tion directe avec les jeux de mi-journée. La red­if­fu­sion de 16h avait, elle, été sup­primée après 15 jours d’au­di­ences catastrophiques.

Publicité

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Derniers portraits ajoutés

Samuel Étienne

PORTRAIT — Samuel Éti­enne, idole des vieux, dragueur de jeunes. Hyper­ac­t­if au som­meil léger, l’homme est passé par de mul­ti­ples cas­es de l’audiovisuel privé et pub­lic, fort d’un sourire ravageur et d’une plas­tique qui lui val­ut le statut de « bombe du mois » dans Têtu en 1994. Pili­er de France 3, il est séduit par Twitch où ses revues de presse rassem­blent des dizaines de mil­liers de « viewers ».

Laurent Solly

PORTRAIT — Énar­que au nez creux et au réseau ten­tac­u­laire, Lau­rent Sol­ly incar­ne plus qu’aucun autre la muta­tion numérique mon­di­al­iste de la haute administration.

Nicolas Demorand

PORTRAIT — Nico­las Demor­and a débuté sa car­rière comme enseignant en lycée pro­fes­sion­nel (Cer­gy) et en class­es pré­para­toires, avant de choisir la voie du jour­nal­isme, en com­mençant comme cri­tique gas­tronomique au Gault&Millau et comme pigiste aux Inrockuptibles.

Pierre Ménès

PORTRAIT — Pierre Ménès, né en juin 1963 à Paris, est un jour­nal­iste sportif français. Car­ac­téris­tiques : une grande gueule et une forte corpulence.

Pierre Plottu

PORTRAIT — Pierre Plot­tu, spé­cial­iste auto­proclamé de l’ex­trême-droite, a l’at­ti­rail du par­fait mil­i­tant. Vic­time col­latérale du virage édi­to­r­i­al de France-Soir, dont il fut viré sans ménage­ment, il prophé­tise dans Libéra­tion et Slate.