Accueil | Actualités | Médias | Débuts décevants pour D8
Pub­lié le 9 octobre 2012 | Éti­quettes : , , , , , , ,

Débuts décevants pour D8

Il ne suffit pas d'avoir le slogan « La nouvelle grande chaîne » pour l'être vraiment. D8 l'a appris à ses dépens ce lundi en ne réalisant que 2,9% de part d'audience sur la journée. Certes, elle est à 1,1 point de l'objectif de Canal + pour 2015. Mais à quel prix ! Lundi, Canal + comme iTélé n'ont cessé de faire la promotion de la petite nouvelle tandis que 3,1 millions d'euros nets ont été investis dans la campagne publicitaire de lancement qui dure depuis le début du mois d'octobre.

En soirée, la chaîne a rassemblé 1 189 000 de téléspectateurs (4,5% de part d'audience) avec un film encore jamais diffusé sur la TNT, Le 13e Guerrier et a été battue par TMC qui proposait le pourtant déjà multidiffusé Independance Day (1 216 000 téléspectateurs et 5,1% de PDA). Il s'en est d'ailleurs fallu de peu pour que W9 ne grille la politesse à D8 avec Men in Black (1 094 000 de téléspectateurs et 4,1% de PDA) !

Interrogé par 20 Minutes lors du Marché international des contenus audiovisuels (MIPCOM), Nonce Paolini a confié « [n'avoir] aucune crainte » pour sa chaîne. Le P-DG du Groupe TF1 a ironisé : « Vous ne voulez pas que je craigne D8 à 2,8 points d’audience, non ? ». Et remué le couteau dans la plaie : « Quand on veut être une grande chaîne et qu’on fait, 2,6 à 2,9 le premier jour, on se dit qu’il y a du chemin. À grande chaîne, petite audience… »

Dans le détail, il faut également noter le démarrage plus que modeste du « Grand 8 », l'émission « 100% girl power » qui montre « cinq bourgeoises médiatiques faire semblant de ressembler à la femme au foyer » (sans surprise, Le Nouvel Obs est en-thou-siaste !) a attiré 240 000 téléspectateurs, soit 1,9% des quatre ans et plus et 2,1% des ménagères de moins de cinquante ans. Un score décevant : il y a un an, dans la même case, la série Papa Schultz réalisait une performance similaire sur Direct 8...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

Ce portrait a été financé par les donateurs de l'OJIM

Aider l'Observatoire du journalisme, c’est contribuer au développement d’un outil indépendant, librement accessible à tous et à votre service.

Notre site est en effet entièrement gratuit, nous refusons toute publicité et toute subvention - ce sont les lecteurs/donateurs qui assurent notre indépendance. En donnant 100 € vous financez un portrait de journaliste et avec l'avantage fiscal de 66% ceci ne vous coûte que 33 €. En donnant 200 € vous financez un dossier. Vous pouvez régler par CB, par PayPal, par chèque ou par virement. Rejoignez les donateurs de l'Ojim ! Nous n'avons pas d'autres sources de financement que nos lecteurs, d'avance merci pour votre soutien.

5% récolté
Objec­tif : mars 2019 ! Nous avons récolté 100,00€ sur 2.000,00€. Vous appré­ciez notre tra­vail ? Rejoignez les dona­teurs de l’Ojim !

Suivez-nous sur les réseaux sociaux