Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Accueil | Veille médias | Le futur colosse Altice Media est sur les rails
Le futur colosse Altice Media est sur les rails

2 novembre 2015

Temps de lecture : 2 minutes

Accueil | Veille médias | Le futur colosse Altice Media est sur les rails

Le futur colosse Altice Media est sur les rails

Le futur colosse Altice Media est sur les rails

Si les dirigeants du Groupe Altice Media (GAM), qui détient notamment L’Express et Libération, ont détaillé vendredi 30 octobre leur stratégie, ils pensent déjà au coup d’après.

Un jeu de bil­lard à trois ban­des est en train de se jouer au sein de GAM. Tout en sup­p­ri­mant 120 postes sur 700, la hold­ing de médias de Patrick Drahi ten­tera en 2016 de trou­ver de nou­veaux vecteurs de crois­sance. Alors que la dif­fu­sion des sept titres du groupe (L’Ex­pan­sion, Lire, Mieux vivre, L’Étudiant, etc.) a bais­sé en moyenne de 5% en 2014, la pub­lic­ité aurait réal­isé des per­for­mances encore pires. Le recul serait de 10% ver­sus 2013, croit savoir une source interne. Les deux grands axes de développe­ment se situent dans l’événe­men­tiel et le numérique, ce qui n’est guère orig­i­nal. GAM mul­ti­pli­era en pre­mier lieu les salons exis­tants, notam­ment ceux de L’Étudiant. Il s’est aus­si don­né pour objec­tif d’en créer d’autres en affinité avec le reste du porte­feuille de magazines.

Après avoir testé mi-octo­bre des offres d’abon­nement à L’Ex­press auprès des clients de SFR, GAM mon­tera net­te­ment en puis­sance sur les tuyaux dig­i­taux d’i­ci début 2016. Le groupe songe notam­ment à embar­quer des appli­ca­tions de ses titres via les ser­vices de SFR. Le e‑commerce est aus­si en pre­mière ligne. Cotemaison.fr, le site des bimestriels haut de gamme Côté Sud, Côté Ouest, Côté Est, pour­rait à terme dévelop­per une bou­tique en ligne. Ce mod­èle serait aus­si adap­té sur L’Expressestyles.fr. Plus clas­sique­ment, Marc Laufer, le PDG de GAM et Christophe Bar­bi­er, le directeur de L’Ex­press, ont évo­qué l’ar­rivée de nou­veaux onglets con­sacrés au sport et aux High-tech sur le site Lexpress.fr.

Ils se sont moins épanchés en revanche sur les vrais objec­tifs de l’ac­tion­naire, Patrick Drahi. Pour le mil­liar­daire des Télé­coms, l’avenir passe par la con­sti­tu­tion d’une major de médias inté­grant la presse avec GAM, mais aus­si et surtout Nex­tRa­dioTV (BFM, RMC), dont il détien­dra bien­tôt 30%, sans par­ler de futures acqui­si­tions. D’ores et déjà Patrick Drahi et Alain Weill, le PDG de Nex­tRa­dioTV, auraient jeté leur dévolu sur un grand ter­rain dans le 15e arrondisse­ment de Paris. C’est là qu’ils installeraient en 2018 la total­ité de leurs activ­ités médias. De quoi tenir la corde face au groupe Le Monde. L’autre géant de l’in­fo sera lui aus­si à cette échéance en train de regrouper ses forces, mais à l’est de Paris, près de la gare d’Austerlitz

Publicité

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Derniers portraits ajoutés

Laurent Solly

PORTRAIT — Énar­que au nez creux et au réseau ten­tac­u­laire, Lau­rent Sol­ly incar­ne plus qu’aucun autre la muta­tion numérique mon­di­al­iste de la haute administration.

Nicolas Demorand

PORTRAIT — Nico­las Demor­and a débuté sa car­rière comme enseignant en lycée pro­fes­sion­nel (Cer­gy) et en class­es pré­para­toires, avant de choisir la voie du jour­nal­isme, en com­mençant comme cri­tique gas­tronomique au Gault&Millau et comme pigiste aux Inrockuptibles.

Pierre Ménès

PORTRAIT — Pierre Ménès, né en juin 1963 à Paris, est un jour­nal­iste sportif français. Car­ac­téris­tiques : une grande gueule et une forte corpulence.

Pierre Plottu

PORTRAIT — Pierre Plot­tu, spé­cial­iste auto­proclamé de l’ex­trême-droite, a l’at­ti­rail du par­fait mil­i­tant. Vic­time col­latérale du virage édi­to­r­i­al de France-Soir, dont il fut viré sans ménage­ment, il prophé­tise dans Libéra­tion et Slate.

Gaël Brustier

PORTRAIT — Poli­to­logue né en 1978, Gaël Brusti­er a longtemps lou­voyé entre plusieurs chapelles de la gauche sou­verain­iste, dans l’e­spoir de rénover une sociale-démoc­ra­tie acquise au néolibéralisme.